Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dumoulin Compétition et le Delta s’unissent pour la cause

durée 11h36
4 juin 2013
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Claudia Berthiaume
TROIS-RIVIÈRES - 

L’activité Café et muffins pour emporter au profit de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer aura lieu, pour une deuxième année consécutive, à l’hôtel Delta de Trois-Rivières, le 13 juin prochain, de 7 heures à 9 heures. Cette fois, les deux partenaires auront l’appui de l’équipe de course Dumoulin Compétition, particulièrement touchée par cette cause.

Chaque année, 2000 personnes reçoivent le diagnostic d’une maladie apparentée à l’Alzheimer dans la région, selon Nicole Poirier, directrice de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer.

«Les besoins sont criants autant pour l’aide à domicile que pour le soutien en hébergement et le maintien des conditions de vie. L’engagement et l’énergie déployés par ces partenaires apportent à Carpe Diem et à notre cause un soutien et une motivation qui vont bien au-delà de l’argent amassé. Cela nous encourage dans la poursuite de notre mission», a-t-elle souligné.

Vu le succès qu’a connu l’activité en 2012, l’équipe du Delta a décidé répéter l’expérience cette année. «Cette maladie touche autant nos amis, notre famille que nos employés et le travail accompli par la Maison Carpe Diem procure un grand soutien à la communauté trifluvienne», a déclaré Martin Gilbert, directeur général du Delta Trois-Rivières.

L’appui des Dumoulin

Les frères Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin ont été sensibilisés à la cause lorsque lorsqu’ils ont appris que leur grand-mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer.

«Nous pensons souvent à tort que ça n’arrive qu’aux autres. Ce n’est vraiment pas facile d’être spectateur des étapes et ne pas pouvoir y mettre un terme. Pour moi, ça veut dire beaucoup d’être associé à cette cause», a mentionné Louis-Philippe Dumoulin.

«Chaque cause a son importance et lorsque nous sommes touchés personnellement, il y a un engouement supplémentaire pour s’investir, a partagé son frère aîné, Jean-François. C’est une maladie qui est difficile à accepter, car la personne est victime d’une dégradation rapide. Du jour au lendemain, ce n’est plus celle que l’on connaissait. Ça prend des gens qui peuvent les accompagner en tout temps. Tout change tellement rapidement pour les malades et c’est grâce à un environnement comme Carpe Diem qu’ils peuvent prétendre à une meilleure qualité de vie.»

Arrêt aux puits

Les citoyens qui souhaitent contribuer à la cause pourront le faire en se rendant à l’hôtel Delta, le matin du 13 juin. Un café et un muffin seront remis à ceux qui feront un don.

Pour les plus occupés, il y aura également une formule « arrêt aux puits ». Les personnes désirant demeurer dans leur véhicule pourront le faire et auront même la chance de se faire prendre en photo avec les frères Dumoulin.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

durée Hier 12h00

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...