Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dumoulin Compétition et le Delta s’unissent pour la cause

durée 11h36
4 juin 2013
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Claudia Berthiaume
TROIS-RIVIÈRES - 

L’activité Café et muffins pour emporter au profit de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer aura lieu, pour une deuxième année consécutive, à l’hôtel Delta de Trois-Rivières, le 13 juin prochain, de 7 heures à 9 heures. Cette fois, les deux partenaires auront l’appui de l’équipe de course Dumoulin Compétition, particulièrement touchée par cette cause.

Chaque année, 2000 personnes reçoivent le diagnostic d’une maladie apparentée à l’Alzheimer dans la région, selon Nicole Poirier, directrice de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer.

«Les besoins sont criants autant pour l’aide à domicile que pour le soutien en hébergement et le maintien des conditions de vie. L’engagement et l’énergie déployés par ces partenaires apportent à Carpe Diem et à notre cause un soutien et une motivation qui vont bien au-delà de l’argent amassé. Cela nous encourage dans la poursuite de notre mission», a-t-elle souligné.

Vu le succès qu’a connu l’activité en 2012, l’équipe du Delta a décidé répéter l’expérience cette année. «Cette maladie touche autant nos amis, notre famille que nos employés et le travail accompli par la Maison Carpe Diem procure un grand soutien à la communauté trifluvienne», a déclaré Martin Gilbert, directeur général du Delta Trois-Rivières.

L’appui des Dumoulin

Les frères Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin ont été sensibilisés à la cause lorsque lorsqu’ils ont appris que leur grand-mère était atteinte de la maladie d’Alzheimer.

«Nous pensons souvent à tort que ça n’arrive qu’aux autres. Ce n’est vraiment pas facile d’être spectateur des étapes et ne pas pouvoir y mettre un terme. Pour moi, ça veut dire beaucoup d’être associé à cette cause», a mentionné Louis-Philippe Dumoulin.

«Chaque cause a son importance et lorsque nous sommes touchés personnellement, il y a un engouement supplémentaire pour s’investir, a partagé son frère aîné, Jean-François. C’est une maladie qui est difficile à accepter, car la personne est victime d’une dégradation rapide. Du jour au lendemain, ce n’est plus celle que l’on connaissait. Ça prend des gens qui peuvent les accompagner en tout temps. Tout change tellement rapidement pour les malades et c’est grâce à un environnement comme Carpe Diem qu’ils peuvent prétendre à une meilleure qualité de vie.»

Arrêt aux puits

Les citoyens qui souhaitent contribuer à la cause pourront le faire en se rendant à l’hôtel Delta, le matin du 13 juin. Un café et un muffin seront remis à ceux qui feront un don.

Pour les plus occupés, il y aura également une formule « arrêt aux puits ». Les personnes désirant demeurer dans leur véhicule pourront le faire et auront même la chance de se faire prendre en photo avec les frères Dumoulin.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h14

Les personnes avec un «handicap invisible» ont du mal à se trouver un logement

Les députés fédéraux ont voté à l'unanimité, jeudi, en faveur d'une motion qui exhorte le gouvernement, dans sa stratégie nationale sur le logement, à répondre aux besoins des personnes qui présentent des «handicaps invisibles». La députée libérale Arielle Kayabaga a présenté cette motion qui demande au gouvernement d'inclure un expert en matière ...

durée Hier 13h01

Parcs Canada soutient que son nouveau système de réservation en ligne fonctionne bien

Parcs Canada affirme que son nouveau système de réservation en ligne pour des sites de camping et autres activités dans les parcs nationaux semble avoir bien fonctionné au cours de sa première semaine d'utilisation.  Le site internet a été récemment mis à jour pour corriger un site plus ancien qui était sujet au plantage informatique et à des ...

durée Hier 11h00

Visite du pape en 2022: facture de 55 millions $ pour le gouvernement fédéral

Pour une membre d’une famille de survivants de pensionnats pour Autochtones du Canada, le coût minimal de 55 millions $ pour défrayer la visite du pape François au Canada l'été dernier ressemble à une autre gifle pour les peuples autochtones. "Pensez à tout l'argent qui aurait pu être versé aux survivants, à tout l'argent qui aurait pu être ...