Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Point de presse

La vaccination COVID-19 cible maintenant qu'une partie de la population

durée 15h30
2 février 2023
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Dorénavant la vaccination contre la COVID-19 est recommandée seulement à certaines personnes en particulier celles qui n’ont jamais contracté le virus selon ce qu’a annoncé en point de presse le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau. 

En effet, après l’analyse de plusieurs données et recherches, il a été remarqué que les personnes qui ont une immunité hybride, en d’autres mots qui ont reçu le vaccin et qui ont contracté le virus sont plus protégées contre les formes graves de la maladie que celles qui n’ont jamais eu la COVID-19. 

On cible toujours les personnes qui résident dans des lieux où il y a plusieurs personnes aînées, les personnes de 60 ans et plus, celles qui souffrent d’une maladie chronique, les travailleurs de la santé, les femmes enceintes et les personnes vivant en région éloignée qui n’ont toujours pas été en contact avec le virus. 

Il est toujours recommandé pour les personnes immunodéprimées, même celles ayant été affectées de retourner prendre leur dose de rappel après 6 mois. 

L’on parle aujourd’hui que le 3/4 des Québécois en bas de 60 ans auraient contracté le virus, en particulier le variant Omicron. En ce qui concerne les personnes en haut de cet âge, on parle de la moitié.

Ces recommandations sont bonnes pour l’hiver et le printemps et seront revues d’ici la saison estivale. 

Situation des autres virus respiratoires

La Santé publique est plutôt optimiste face à la situation qui concerne l’Influenza et le Virus Syncitial. Finalement, la période des Fêtes a plutôt été bénéfique, selon Dr.Boileau qui indique que l’on a remarqué que les gens avaient changé leurs comportements et avaient été plus prudents. 

Le Virus syncytial qui touche particulièrement les jeunes enfants est toujours en baisse ce qui est une bonne nouvelle pour les urgences pédiatriques à travers la province. 

Le taux d’infection de l’Influenza tourne autour de 1,5 % ce qui est beaucoup plus faible qu’avant les Fêtes. 

Finalement, les cas de COVID-19 sont toujours en baisse autant à ce qui à trait aux hospitalisations et les décès. 

Le point de presse s’est terminé avec les recommandations usuelles concernant les bonnes habitudes à prendre en cas d’infection à un virus, soit pratiquer la distanciation et en portant le masque si l’on doit aller dans des lieux publics. 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2024

COVID longue: les lymphocytes T4 sont mis en cause

Les séquelles associées à la COVID longue pourraient découler de la mort, pendant la phase aiguë de l’infection, de certaines cellules du système immunitaire, a constaté une équipe de recherche franco-québécoise. Cette découverte pourrait éventuellement permettre d'identifier, à partir d'une simple prise de sang, les patients hospitalisés pour ...

13 novembre 2023

Les cas de syphilis congénitale sont en hausse

Les cas de syphilis congénitale sont en hausse un peu partout dans le monde, une situation qui peut avoir des conséquences catastrophiques pour la santé de la mère et de son bébé, préviennent des experts. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis ont récemment révélé, par exemple, que 3700 bébés sont nés avec une ...

22 février 2023

ADN: la vapoteuse est aussi dangereuse que la cigarette

Le vapotage endommage l'ADN des cellules de la bouche autant que le fait le tabagisme, prévient une nouvelle étude américaine. Les chercheurs de la faculté de médecine Keck de l'université Southern California ont également constaté que, parmi les usagers qui vapotent exclusivement, certains dispositifs et arômes causent des dommages plus ...