Publicité

9 décembre 2021 - 10:30

COVID-19

Le CIUSSSS MCQ recherche du personnel pour contribuer à la vaccination

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Parce que davantage de gens auront accès à la dose de rappel du vaccin contre la COVID-19, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) invite toutes les personnes souhaitant contribuer aux efforts de vaccination à soumettre leur candidature par le biais de la plateforme Je Contribue.

Il peut s’agir de personnes à la recherche d’un emploi, de personnes souhaitant compléter leur semaine de travail ou de personnes retraitées.

Le CIUSSS MCQ est à la recherche de gens de tous les territoires de la région ayant des notions de base en informatique pour la saisie d’information ainsi que des personnes habilitées à la vaccination.

La liste des personnes habilitées à la vaccination est très variée allant des techniciens en santé animale, aux acupuncteurs, aux étudiants de plusieurs professions ayant quelques années d’études complétées et bien d’autres encore.

Pour savoir si vous faites partie des professionnels admissibles, consultez la section COVID-19/Emplois - Je contribue sur le site du CIUSSS MCQ.

Clinique de vaccination de Victoriaville

Par ailleurs, la clinique de vaccination de Victoriaville changera d’adresse au cours de la semaine prochaine. Le dimanche 12 décembre correspondra à la dernière journée de vaccination au Complexe sportif Sani Marc.

Depuis son ouverture le 5 avril 2021, plus de 122 000 doses y ont été administrées pour protéger la population contre la COVID-19.

La clinique rouvrira ses portes le mercredi 15 décembre à la Grande Place des Bois-Francs au 1111, boulevard Jutras Est, dans les anciens locaux de la boutique Ardène.

De la signalisation sera installée afin de faciliter l’accès à la clinique de vaccination.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.