Publicité

25 octobre 2021 - 13:00

L’organisme souhaite amasser pas moins de 25 000 $

On boit la vie en rose à la Société canadienne de la sclérose en plaques de la Mauricie

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Toutes les réactions 1

La Société canadienne de la sclérose en plaques de la Mauricie a lancé aujourd’hui la deuxième édition de sa pétillante campagne de financement Bulles d’espoir.

Cet événement a pour but d’amasser des fonds afin d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie et soutenir les familles touchées en Mauricie qui ne voient malheureusement pas la vie en rose tous les jours.

La campagne se déroulera du 18 octobre au 5 décembre.

Cette année, le coffret Bulles d’espoir comprend trois bulles rosées d’importation privée, soit un champagne, un cava et en première mondiale un prosecco. Ces bulles ont été soigneusement choisies par Yolaine Masse, propriétaire de Juste des bulles, une entreprise en effervescence de la région.

Une vidéo découverte sera offerte avec le coffret en plus d’autres surprises proposées par les producteurs.

Une quantité limitée de 300 coffrets est actuellement disponible.

Un objectif de 25 000 $

La campagne de financement devrait permettre à l’organisme d’amasser pas moins de 25 000 $ pour permettre la découverte d’un traitement.

Les personnes ou entreprises intéressées à se procurer un ou plusieurs coffrets peuvent le faire dès maintenant au bullesdespoir.ca, en contactant l’organisme par téléphone au 819 373-2570, poste 3 ou par le biais d’un ambassadeur.

Le coffret est au coût de 250 $ et un reçu aux fins d’impôt de 100 $ est émis.

La cueillette et la distribution auront lieu du 6 au 8 décembre, directement dans les bureaux de la SCSP Mauricie et dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Très bonne façon de recueillir des fonds pour une bonne cause tout en étant agréable pour les donateurs...Félicitions pour l' idée...

    Viviane Proulx

    viviane proulx - 2021-11-30 14:41