Publicité

13 octobre 2021 - 10:30

Pour répondre aux besoins de la population et accueillir la relève en santé

Des espaces mieux adaptés au GMF-U de Drummondville

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les travaux d’agrandissement du Groupe de médecine de famille universitaire (GMF-U) de Drummondville sont maintenant terminés.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) affirme dans un communiqué que la modernisation des lieux, qui s’est déroulée de mars à juillet, permettra de répondre plus efficacement aux besoins de la population en plus d’offrir un environnement moderne pouvant accueillir davantage d’étudiants en formation.

« Nous sommes extrêmement fiers d’avoir contribué à ce projet qui permet de poursuivre notre mission d’offrir des soins et services de grande qualité, plus accessibles et centrés sur les besoins de la population. Les espaces modernes et adaptés permettront aux équipes de travail dévouées de former des cohortes d’étudiants et ainsi de poursuivre notre mission universitaire pour avoir une belle et grande relève dans la région », indique Nathalie Boisvert, présidente-directrice générale adjointe au CIUSSS MCQ.

9 nouvelles salles

Grâce à un investissement de 825 000 $ provenant du Réseau universitaire intégré de santé et de services sociaux (RUISSS) de l’UdeS et du CIUSSS MCQ, 2 150 pieds carrés ont été ajoutés au GMF-U permettant ainsi de créer neuf nouvelles salles dédiées aux consultations cliniques et de réaménager certains espaces administratifs.

Ces nouvelles salles permettront la formation d’un plus grand nombre d’étudiants.

De nombreux impacts positifs pour la population émanent aussi de ces travaux selon la direction régionale de la santé publique.

« Les nouveaux aménagements permettront de recevoir davantage d’étudiants en médecine et d’infirmières praticiennes spécialisées en première ligne (IPS-PL) en stage. Nous espérons aussi pouvoir recruter des médecins enseignants supplémentaires pour remplir notre mission pédagogique et pour offrir un meilleur accès aux patients. En ajoutant, par exemple, quatre médecins aux treize médecins enseignants déjà en place, nous pourrions inscrire plusieurs milliers de patients supplémentaires. Nous visons 12 000 patients inscrits au cours des prochaines années. Chaque médecin supplémentaire nous aide dans l’atteinte de ces objectifs », affirme le Dr Simon Coiteux, directeur médical du GMF-U.

« Notre équipe compte actuellement neuf infirmières, dont trois sont des IPS-PL et quatre professionnels. Le réaménagement du GMF-U s’accompagne d’une réorganisation du travail à l’interne pour favoriser davantage la collaboration interprofessionnelle. Notre philosophie est d’avoir le bon patient, avec le bon intervenant, au bon moment. On évitera ainsi que la condition de santé d’un usager nécessite le recours aux services d’urgence ou à une hospitalisation prolongée », ajoute-t-il.

Moteur de recrutement

L’agrandissement du GMF-U est en cohérence avec l’objectif du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) d’améliorer l’accès aux soins et services de première ligne, de poursuivre le développement de notre mission universitaire et de recruter des professionnels de la santé.

Attirer de futurs médecins de famille représente cependant un défi important. À cet effet, le CIUSSS MCQ est affilié à la Faculté de médecine de l’UdeS et au RUISSS qui travaille à attirer et recruter de futurs professionnels.

Pour le doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’UdeS et vice-président, volet académique, du RUISSS, le professeur Dominique Dorion : « L’agrandissement et le réaménagement des espaces du GMF-U en font un milieu de formation engageant, dynamique et enrichissant qui créera assurément une attraction et une rétention d’étudiants en médecine et en sciences de la santé permettant d’assurer une belle relève pour la région. Je tiens d’ailleurs à souligner l’engagement du GMF-U et des médecins enseignants qui encadrent les résidents et à remercier les étudiants qui choisissent de se former et de pratiquer en région ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.