Publicité

24 août 2021 - 15:00

Huit sites de vaccination

Plusieurs possibilités pour compléter sa vaccination  

Par Catherine Deveault

Êtes-vous adéquatement vaccinés? Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) invite les personnes qui le souhaitent à compléter leur vaccination rapidement. 

Actuellement, 75,3 % de la population a reçu une première dose de vaccin et 64,73 % une seconde dose. Les équipes de vaccination sont présentes pour offrir plusieurs possibilités de vaccination à la population.   

Huit sites de vaccination

Huit sites de vaccination (Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet, Louiseville, Saint-Tite, Victoriaville, Drummondville et La Tuque) offrent la vaccination, en formule sans rendez-vous et avec rendez-vous, en tout temps pendant les heures d’ouverture. L’horaire est disponible sur le site Web du CIUSSS MCQ. À noter que pour Shawinigan, la vaccination reprendra le 25 août, à 8 h, à salle communautaire Théodoric-Lagacé, située au 1605, 117e Rue.

Une clinique mobile pour rejoindre tous les milieux 

Depuis le 18 mai dernier, la clinique de vaccination mobile a parcouru plus de 6 500 km sur notre territoire. En trois mois, une cinquantaine de milieux ont été visités et plus de 7 000 doses de vaccin ont été administrées. Une initiative mise en place avec nos partenaires, la Société Kruger et l’UQTR, qui fait la différence. La clinique poursuit sa route. Voici les lieux qui seront visités au cours des prochains jours :  

  • Mardi 24 août : Shawinigan (Centre Gervais Auto, 1, rue Jacques-Plante) : 17 h à 20 h 30 
  • Mercredi 25 août : La Tuque (Marina, 12, rue Bostonnais) : 13 h à 20 h 
  • Jeudi 26 août : Saint-Élie-de-Caxton (Garage de la Culture, 2191, avenue Principale) : 13 h à 20 h 
  • Vendredi 27 août : La Tuque (Les Galeries La Tuque, 1 200, boulevard Ducharme) : 12 h à 20 h 
  • Samedi 28 août : Trois-Rivières (Parc Laviolette, 7055, rue Notre-Dame Ouest) : 8 h 30 à 16 h 

Une vaccination de proximité avec les brigades de vaccination 

Au cours des prochains jours, les brigades de vaccination visiteront neuf municipalités. Voici la liste des lieux :  

  • Mardi 24 août : Sainte-Thècle (Parc Saint-Jean : 140, rue Saint-Jean) : 16 h à 20 h 
  • Mercredi 25 août : Saint-Roch-de-Mékinac (Camping et Marina, 1216, rue Principale) : 9 h à 15 h 
  • Mercredi 25 août : Saint-Louis-de-Blandford (Salle communautaire (80, rue Principale) : 9 h à 15 h 
  • Jeudi 26 août : Saint-Stanislas (Salle municipale, 33, rue du Pont) : 13 h à 19 h 
  • Vendredi 27 août : Wickham (Hôtel de ville, 893, rue Moreau) 
  • Vendredi 3 septembre : Notre-Dame-de-Montauban (Centre municipal, 477, avenue des Loisirs) : 12 h à 20 h 

Vaccination dans une vingtaine de milieux scolaires 

Les brigades de vaccination prendront également part à la vaccination en milieux scolaires. Au total, une vingtaine de milieux d’enseignement recevront nos équipes au cours des prochaines semaines afin de vacciner les jeunes et leur famille. L’horaire est disponible sur le site Web du CIUSSS MCQ. 
 

Rappel concernant la libération des arénas de Saint-Tite et de Louiseville  

Rappelons que les cliniques de vaccination de Saint-Tite et de Louiseville ne seront pas relocalisées, mais fermeront définitivement le 3 septembre à Saint-Tite et le 23 septembre à Louiseville. Les personnes ayant un rendez-vous pour leur deuxième dose au-delà de ces dates seront contactées afin de devancer leur rendez-vous, au besoin, en fonction du respect de l’intervalle minimal de quatre semaines entre les deux doses.

Les personnes pour qui l’intervalle ne pourra être respecté pourront obtenir leur rendez-vous de deuxième dose dans une autre clinique de leur choix ou profiter du passage des cliniques mobiles de vaccination.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.