Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mai 2018 - 06:00 | Mis à jour : 10:10

Des membres des syndicats affiliés à la FSSS-CSN témoignent de la surcharge de travail

Dans le cadre de la campagne Assez ! Personnel surchargé de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), le Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers et le Syndicat du personnel de bureau, des techniciens et des professionnels de l’administration du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec - CSN ont pris part à la séance du conseil d’administration du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour témoigner de l’ampleur de la détresse que vivent le personnel de la région.

Ces travailleuses et travailleurs sont venus demander aux administrateurs ce qu’ils comptent faire pour mettre un terme à la surcharge de travail, à l’épuisement professionnel et à la pénurie de personnel qui touche la région.

Un peu partout au Québec, les syndicats de la FSSS-CSN interpellent les C.A. pour que des solutions soient mises en application pour améliorer la situation. Plusieurs solutions sont d’ailleurs ciblées dans la campagne en cours, notamment l’importance d’un réinvestissement pour combler le manque à gagner dans le financement du CIUSSS, une accélération des négociations locales pour une grande stabilité dans les conditions de travail et des projets d’organisation pour réduire la charge de travail.

« Cela fait des mois qu’on interpelle l’employeur et le gouvernement. Aujourd’hui, on dit, c’est assez ! À un moment donné, il faut qu’ils fassent quelque chose. Ils ne peuvent rester les bras croisés face à la détresse du personnel. Ils doivent se mettre en mode solution avec nous pour qu’on sorte de cette crise et qu’on améliore le sort du personnel du réseau. Ils doivent rapidement se mettre à l’écoute du personnel pour améliorer l’organisation du travail et réduire la charge de travail », explique Frédérick Beaulieu, président du Syndicat du personnel de bureau, des techniciens et des professionnels de l’administration du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec -CSN.

« Le Conseil d’administration doit prendre ses responsabilités. Trois ans après la réforme Barrette, rien ne va plus. Nous allons continuer d’agir dans les prochaines semaines pour forcer l’employeur et le gouvernement à appliquer des solutions durables pour mettre un terme à la crise actuelle dans le réseau de santé et de services sociaux », de conclure Pascal Bastarache, président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec - CSN 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.