Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine ne démord pas

durée 13h00
20 janvier 2015
Anne-Sophie Bois
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Anne-Sophie Bois, Journaliste

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS) ne démord pas. Plusieurs actions sont prévues en 2015 pour exiger du gouvernement l’abolition du programme de fluoration de l’eau potable.

Le groupe prévoit notamment renforcer leur pétition par de nouvelles sources promotionnelles, en plus de son dépôt au conseil de ville et à l’Assemblée nationale au printemps.

« Considérant que les citoyens sont à la fois les bailleurs de fonds et les bénéficiaires potentiels de ce traitement médical collectif coercitif et étant donné que la Direction de la santé publique refuse de considérer que la fluoration de l’eau potable est une médication forcée sans prescription, sans contrôle de la dose et sans consentement du patient, nous réaffirmerons haut et fort que nous sommes, en tant que citoyens concernés, des interlocuteurs privilégiés dont les promoteurs de la fluoration doivent tenir compte. Nous dénoncerons fermement le déni par la DSP et par le maire de Trois-Rivières de la signification et de la représentativité de notre pétition, en plus de l’absence totale d’acceptabilité sociale pour ce traitement médical collectif coercitif », mentionne un représentant du groupe, Philippe Giroul.

Pour le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, si le gouvernement décide de changer de direction, la Ville va suivre la directive: « Je pense qu’on a été clair! On en a parlé beaucoup. M. Giroul ne lâche pas le morceau. Je pense qu’il a posé le bon geste en déposant leur mémoire devant la commission des études des crédits budgétaires du gouvernement. »

Un rendez-vous avec la Direction de la santé publique a été pris selon la Coalition pour discuter des faits.

À noter qu’une activité de mobilisation citoyenne est prévue le 22 mars lors de la Journée internationale de l’eau.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2024

COVID longue: les lymphocytes T4 sont mis en cause

Les séquelles associées à la COVID longue pourraient découler de la mort, pendant la phase aiguë de l’infection, de certaines cellules du système immunitaire, a constaté une équipe de recherche franco-québécoise. Cette découverte pourrait éventuellement permettre d'identifier, à partir d'une simple prise de sang, les patients hospitalisés pour ...

13 novembre 2023

Les cas de syphilis congénitale sont en hausse

Les cas de syphilis congénitale sont en hausse un peu partout dans le monde, une situation qui peut avoir des conséquences catastrophiques pour la santé de la mère et de son bébé, préviennent des experts. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis ont récemment révélé, par exemple, que 3700 bébés sont nés avec une ...

22 février 2023

ADN: la vapoteuse est aussi dangereuse que la cigarette

Le vapotage endommage l'ADN des cellules de la bouche autant que le fait le tabagisme, prévient une nouvelle étude américaine. Les chercheurs de la faculté de médecine Keck de l'université Southern California ont également constaté que, parmi les usagers qui vapotent exclusivement, certains dispositifs et arômes causent des dommages plus ...