Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Augmentation de l'itinérance

Legault fait un lien entre les demandeurs d'asile et les problèmes de santé mentale

durée 09h00
5 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault dit qu’il faut faire un «certain lien» entre «l’explosion du nombre de demandeurs d'asile» et «l’explosion du nombre d'itinérants et de personnes avec des problèmes de santé mentale».

«Quand on regarde les immigrants temporaires, on est rendu à 560 000 (...) pis ça met une grosse pression sur nos services de santé mentale, itinérance, aide sociale, éducation, partout», a affirmé le premier ministre en entrevue au 98.5 mardi matin.

M. Legault a ajouté que ce n’était pas de la faute des immigrants, mais plutôt du gouvernement de Justin Trudeau. Plus loin dans l’entrevue, le premier ministre du Québec en a remis une couche.

«Évidemment ces personnes-là ont besoin de soins: santé, santé mentale. Il y a beaucoup d’enfants qui ont besoin d’enseignants. Ça amène une crise dans le logement; 560 000 personnes, c'est l'équivalent de 200 000 logements. C'est certain qu'on n'est pas capable de suivre actuellement», a affirmé François Legault.

«M. Legault a montré une grande sensibilité»

Le ministre des Services sociaux, Lionel Carmant, assure que ce genre de déclarations ne stigmatisent pas les demandeurs d’asile.

«Je pense que M. Legault a montré une grande sensibilité face au vécu de nos demandeurs d'asile qui ont vécu des situations difficiles dans leur pays, qui ont traversé des situations difficiles aussi pour se rendre au Québec et qui souvent à l'arrivée ont des besoins psychosociaux. (...) S'il y a plus de gens qui consultent, les besoins augmentent, ça c'est mathématique», a-t-il dit.

«Malheureusement, le fédéral ne nous soutient pas dans ces activités de services sociaux», a ajouté le ministre.

Questionné à savoir s’il avait des données sur l’utilisation des services sociaux par les demandeurs d’asile, le ministre à répondu par la négative. «Ce n'est pas comptabilisé», a-t-il indiqué.

«Tout à fait irresponsable»

Le chef libéral intérimaire, Marc Tanguay, trouve «tout à fait irresponsable de la part du premier ministre du Québec de mettre la faute en santé, en éducation, en services de garde, l'itinérance, sur le dos de l'immigration, sur le dos, entre autres, des travailleurs étrangers temporaires».

«Rappelons que François Legault est aussi un maître d'œuvre dans l'accueil des travailleurs étrangers temporaires lorsqu'il établit les cibles, les catégories d'emplois qu'il veut avoir. Alors, en ce sens-là, il a sa part de responsabilité», a-t-il affirmé.

«M. Legault fait un lien avec l'immigration sur à peu près tous les dossiers imaginables. Apportez-lui un dossier, il va faire un lien avec l'immigration, ça, je n'en doute pas un instant», a affirmé avec sarcasme la députée solidaire Christine Labrie.

«Quand on parle de santé mentale, par exemple, il y a quand même un défi d'accès aux services qui est important, puis ce défi-là, il est, notamment, lié au fait que les professionnels en santé mentale quittent le réseau, parce qu'ils n'ont pas assez d'autonomie professionnelle, et ça, ça n'a rien à voir avec l'immigration», a-t-elle ajouté.

Le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon, affirme qu’il y a un «lien entre l'immigration temporaire et permanente et la crise du logement, et donc ça va se traduire, notamment, par plus d'itinérance».

Mais il affirme du même souffle que le premier ministre est allé plus loin en faisant un lien avec la santé mentale. «Une fois de temps en temps, il se permet également de faire des déclarations – peut-être dans le but de soutirer un profit politique – qui vont rendre le débat encore plus difficile, alors que c'est déjà un débat qu'on devrait tenir avec responsabilité, vu que c'est quand même délicat», a-t-il affirmé.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 juin 2024

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...