Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il devrait nourrir 400 000 enfants supplémentaires par an

Trudeau annonce un programme national d’alimentation scolaire de 1 milliard $

durée 18h00
1 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a fait savoir que le prochain budget fédéral comprendra un programme national d’alimentation scolaire.

M. Trudeau en a fait l'annonce lundi à Toronto en compagnie de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, et de la ministre de la Famille, Jenna Sudds, dans le cadre de la tournée prébudgétaire du gouvernement libéral.

Le programme devrait fournir des repas à 400 000 enfants supplémentaires par an.

Ottawa prévoit consacrer 1 milliard $ au cours des cinq prochaines années au programme alimentaire national.

Même si l'éducation ne relève pas de la compétence fédérale, un programme national permettrait à Ottawa de s'associer avec les provinces et les territoires, dont bon nombre effectuent déjà le travail aux côtés de groupes communautaires.

Le premier ministre a affirmé dans un communiqué que ce programme «permettra d’atténuer la pression que ressentent les familles, d’investir directement dans l’avenir de nos enfants et de veiller à ce qu’ils soient heureux, en bonne santé et en mesure d’atteindre leur plein potentiel. Il s’agit d’une question d’équité.»

Au cours de la dernière année, la Colombie-Britannique, le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ont alloué des fonds aux cantines scolaires, mais des organisations sur le terrain ont plaidé en faveur d'un partenaire fédéral.

«Nous y parviendrons en travaillant de concert avec nos partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones et en élargissant l'accès aux programmes alimentaires scolaires partout au pays, a déclaré Mme Freeland. Et nous voulons commencer dès l'année scolaire 2024-2025.»

Le gouvernement libéral promet depuis longtemps de lancer un tel programme, et le premier ministre Trudeau a fait campagne sur ce sujet lors des élections de 2021.

Les néo-démocrates ont poussé le gouvernement libéral à tenir cette promesse avant le dépôt du budget fédéral. «Aucun enfant ne devrait aller à l'école le ventre vide, et aucun parent ne devrait avoir à endurer et à se sentir coupable parce qu'il n'a pas les moyens d'acheter des aliments sains et nutritifs», a déclaré lundi, par voie de communiqué, le chef du NPD, Jagmeet Singh.

«Nous n'accepterons pas de promesses vides dans le prochain budget. Les familles canadiennes ont besoin de ce programme, et elles en ont besoin maintenant», a-t-il ajouté.

De son côté, le Club des petits déjeuners s'est montré enthousiaste vis-à-vis de cette nouvelle, annonçant que l'organisme national allait travailler avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, les administrations scolaires et les partenaires autochtones afin de mettre en œuvre ce programme.

Tommy Kulczyk, le président et chef de la direction du Club des petits déjeuners, ainsi que Judith Barry, la cofondatrice et directrice des relations gouvernementales, étaient d'ailleurs présents aux côtés de Justin Trudeau lors de l'annonce.

Le club estime qu'il s'agit d'un tournant dans l'engagement du Canada envers le bien-être des enfants.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...