Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Santé Québec: un syndicat menace de faire appel aux tribunaux

durée 18h00
7 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Face à ce qu’il considère comme de «l'indifférence» du ministre de la Santé, Christian Dubé, le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) menace de faire appel aux tribunaux pour que ses membres conservent leurs conditions de travail s’ils acceptent d’être transférés vers Santé Québec. 

«C’est un dernier recours. Notre rôle, c’est de protéger les conditions de travail des membres qu’on représente», indique le président du SPGQ, Guillaume Bouvrette, en entrevue avec La Presse Canadienne. 

C’est sur la question des augmentations salariales que les discussions achoppent entre le syndicat et le ministère. «Quelqu'un qui gagne 90 000 $ au haut de l’échelle et que son poste comparable dans le réseau de la santé gagne par exemple 80 000 $, cette personne va garder son salaire de 90 000 $, mais aura seulement la moitié des augmentations salariales qui sont consenties au reste du réseau de la santé jusqu'à ce que l'échelle en vigueur actuellement dans le réseau rattrape son salaire», explique M. Bouvrette.

Il estime que cela aura aussi des impacts sur les rentes de retraite des membres. Le personnel du ministère gagne actuellement de 7 % à 14 % de plus que celui du réseau de la santé. 

Le syndicat indique qu’une demande de «rencontre urgente» a été faite au ministre le 15 février dernier, mais qu’elle est restée lettre morte. 

Selon un sondage du syndicat, moins de 8 % de ses membres veulent être transférés à Santé Québec dans la situation actuelle. Ce chiffre bondit à 63 % si on leur garantit que leurs conditions de travail seront maintenues. Le syndicat estime qu’il existe une solution simple: permettre à ses membres de conserver leur convention collective.

Le SPGQ estime qu’entre 400 et 500 de ses membres devront être transférés à Santé Québec. Les premiers transferts devraient commencer en juin.  

«Nous entendons bien les préoccupations du personnel. (...) Nous devons travailler ensemble pour améliorer l’accès aux services de santé pour les Québécois. Maintenant, nous avons toujours été clairs, nous allons prendre le temps de faire une transition harmonieuse pour que cela se passe le mieux possible pour tous, comme nous nous y sommes engagés», a pour sa part affirmé le cabinet du ministre Dubé dans une déclaration écrite transmise à La Presse Canadienne.  

Santé Québec a été instaurée en vertu de l’adoption du projet de loi 15 par l’Assemblée nationale, en décembre dernier. L’agence sera chargée de coordonner les opérations du réseau. 

Le ministre de la Santé est actuellement à la recherche d’un président et chef de la direction pour la nouvelle agence. D’ailleurs, 53 individus ont déposé leur candidature pour ce poste. La personne sélectionnée recevra un salaire de 652 050 $ lors des deux premières années. Sa rémunération sera ensuite de 567 000 $ par an. 

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les 13 premiers ministres des provinces et territoires se rencontrent à Halifax

Les premiers ministres du Canada seront à Halifax lundi pour entamer trois jours de réunions dans la capitale de la Nouvelle-Écosse. Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, qui est l'actuel président du Conseil de la fédération, accueillera l'événement au centre-ville. M. Houston a déclaré aux journalistes après une réunion du ...

11 juillet 2024

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...