Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'UMQ soutient que le projet de loi est un frein pour les municipalités

UMQ: le projet de loi de Guilbault est un frein pour l'installation de radars photo

durée 12h00
7 février 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le projet de loi 48 du gouvernement Legault pourrait faire obstacle aux municipalités qui réclament davantage de radars photo sur les routes du Québec, estime l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Dans son mémoire présenté mardi en commission parlementaire, l'UMQ déplore que le projet de loi déposé par la ministre Geneviève Guilbault «représente un frein au déploiement des systèmes de détection» dans les municipalités. 

Entre autres, si le projet de loi est adopté, la ministre pourra désigner un chemin public ou une partie de chemin public pour l'utilisation des systèmes de détection, en fonction de critères.

Selon l'UMQ, il s'agit là d'un «élément centralisateur». L'association réclame que les radars photo puissent être utilisés par la municipalité du moment qu'un «plan de sécurité» établit un «diagnostic de sécurité routière», sans passer par l'accord de la ministre. 

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) réclame également dans son mémoire que les élus municipaux soient consultés. 

L'UMQ réclame aussi pour les municipalités d'avoir le droit d'être propriétaires de ces systèmes de détection, alors que seuls les systèmes appartenant à l'État sont permis actuellement.

En outre, l'organisme demande plus de fonds du gouvernement pour pouvoir aménager les infrastructures destinées «aux déplacements d'usagers plus vulnérables», piétons, etc.  

Selon La Presse, il y avait en janvier 2023 un peu plus d'une cinquantaine de radars photo sur le territoire de Québec, et en août dernier, Mme Guilbault a annoncé le déploiement de 250 systèmes supplémentaires dont une partie destinée aux municipalités.  

Le texte de loi déposé par Mme Guilbault prévoit d'abaisser automatiquement la limite de vitesse à 30 km/h autour des écoles et de permettre l’installation d’un plus grand nombre de radars photo.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les libéraux et les néo-démocrates s'entendent pour l'assurance-médicaments

Les libéraux et les néo-démocrates se sont entendus sur un projet d’assurance-médicaments, au terme de négociations centrales à la survie de l’accord censé maintenir au pouvoir le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau jusqu’en 2025. Une source néo-démocrate bien au fait des discussions l’a indiqué  vendredi à La Presse Canadienne. Le réseau ...

23 février 2024

L'organisateur de la manifestation d'Ottawa poursuit le gouvernement fédéral

L’un des principaux organisateurs du soi-disant «Convoi de la liberté» poursuit le gouvernement du Canada pour avoir utilisé la Loi sur les mesures d’urgence pour geler ses comptes bancaires, arguant que cela a violé ses droits garantis par la Charte des droits et libertés pour protester contre les mesures liées à la COVID-19. Chris Barber, ...

22 février 2024

L'Assemblée nationale commémore les deux ans de la guerre en Ukraine

L'Assemblée nationale a commémoré jeudi les deux ans de la l'agression russe contre l'Ukraine. Le 24 février 2022, les forces de Moscou lançaient une offensive pour s'emparer rapidement de la capitale, Kyiv. Depuis le conflit a fait des centaines de milliers de morts, de blessés, de disparus et s'est transformé en guerre d'usure.  Une ...