Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet de loi 15 «bancal»: Dubé se cherche un legs politique, dit Marissal

durée 09h00
27 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, se cherche un legs politique, mais son projet de loi 15 est «bancal», accuse Vincent Marissal, de Québec solidaire (QS).

En mêlée de presse au congrès de QS à Gatineau, M. Marissal a soupçonné M. Dubé d'être pressé d'adopter sa grande réforme de la santé avant de quitter la politique.

Il anticipe que le ministre forcera l'adoption du projet de loi 15 par bâillon d'ici au 8 décembre, et qu'il en fera porter l'odieux aux partis d'opposition.  

Or, l'opposition refusera de «porter le chapeau», a déclaré M. Marissal. «Il construit l'avion en plein vol avec des pièces de bateau et il ne sait pas où il s'en va», a-t-il fustigé.

«Elle est où l'urgence? Est-ce qu'il veut absolument aller planter la nouvelle pancarte de Santé Québec quelque part dans un édifice à Québec, puis, après ça, ce sera son legs politique?» a-t-il demandé.

Le volumineux projet de loi 15 créerait Santé Québec, une agence qui serait chargée de coordonner les opérations du réseau. Le ministère, lui, se concentrerait surtout sur la définition des grandes orientations.

L'agence Santé Québec deviendrait l'employeur unique pour le réseau de la santé et des services sociaux; les CISSS et CIUSSS y seraient intégrés.

Parce qu'il y aurait un seul employeur, les accréditations syndicales seraient fusionnées. On vise aussi une liste d'ancienneté unique, ce qui permettrait la mobilité du personnel d'une région à l'autre.

Le député de QS Guillaume Cliche-Rivard, qui participe à l'étude du projet de loi 15, prévient qu'il serait risqué d'adopter le projet de loi 15 sans avoir traité les nombreux amendements déposés par le ministre.

«Écoutez, juste vendredi, on a reçu à 16h-16h30 une cinquantaine d'amendements, (...) et c'est comme ça quotidiennement», a-t-il relaté.

«Si on fait ça de manière accélérée en bâillon, il va avoir d'énormes erreurs, et ce sera la faute du gouvernement», affirme-t-il.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 juillet 2024

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...

8 juillet 2024

Les scrutins à l'étranger rendent peu probables des élections anticipées au Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a fait tourner les têtes à l'international en 2021 lorsqu'il a convoqué des élections anticipées en pleine pandémie de COVID-19. Il avait alors fait ce pari pour tenter de s'assurer une majorité libérale à un moment où tout semblait incertain. Et bien que le pari ait échoué, les Canadiens ont confié à M. Trudeau ...