Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet de loi 15 «bancal»: Dubé se cherche un legs politique, dit Marissal

durée 09h00
27 novembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, se cherche un legs politique, mais son projet de loi 15 est «bancal», accuse Vincent Marissal, de Québec solidaire (QS).

En mêlée de presse au congrès de QS à Gatineau, M. Marissal a soupçonné M. Dubé d'être pressé d'adopter sa grande réforme de la santé avant de quitter la politique.

Il anticipe que le ministre forcera l'adoption du projet de loi 15 par bâillon d'ici au 8 décembre, et qu'il en fera porter l'odieux aux partis d'opposition.  

Or, l'opposition refusera de «porter le chapeau», a déclaré M. Marissal. «Il construit l'avion en plein vol avec des pièces de bateau et il ne sait pas où il s'en va», a-t-il fustigé.

«Elle est où l'urgence? Est-ce qu'il veut absolument aller planter la nouvelle pancarte de Santé Québec quelque part dans un édifice à Québec, puis, après ça, ce sera son legs politique?» a-t-il demandé.

Le volumineux projet de loi 15 créerait Santé Québec, une agence qui serait chargée de coordonner les opérations du réseau. Le ministère, lui, se concentrerait surtout sur la définition des grandes orientations.

L'agence Santé Québec deviendrait l'employeur unique pour le réseau de la santé et des services sociaux; les CISSS et CIUSSS y seraient intégrés.

Parce qu'il y aurait un seul employeur, les accréditations syndicales seraient fusionnées. On vise aussi une liste d'ancienneté unique, ce qui permettrait la mobilité du personnel d'une région à l'autre.

Le député de QS Guillaume Cliche-Rivard, qui participe à l'étude du projet de loi 15, prévient qu'il serait risqué d'adopter le projet de loi 15 sans avoir traité les nombreux amendements déposés par le ministre.

«Écoutez, juste vendredi, on a reçu à 16h-16h30 une cinquantaine d'amendements, (...) et c'est comme ça quotidiennement», a-t-il relaté.

«Si on fait ça de manière accélérée en bâillon, il va avoir d'énormes erreurs, et ce sera la faute du gouvernement», affirme-t-il.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les libéraux et les néo-démocrates s'entendent pour l'assurance-médicaments

Les libéraux et les néo-démocrates se sont entendus sur un projet d’assurance-médicaments, au terme de négociations centrales à la survie de l’accord censé maintenir au pouvoir le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau jusqu’en 2025. Une source néo-démocrate bien au fait des discussions l’a indiqué  vendredi à La Presse Canadienne. Le réseau ...

23 février 2024

L'organisateur de la manifestation d'Ottawa poursuit le gouvernement fédéral

L’un des principaux organisateurs du soi-disant «Convoi de la liberté» poursuit le gouvernement du Canada pour avoir utilisé la Loi sur les mesures d’urgence pour geler ses comptes bancaires, arguant que cela a violé ses droits garantis par la Charte des droits et libertés pour protester contre les mesures liées à la COVID-19. Chris Barber, ...

22 février 2024

L'Assemblée nationale commémore les deux ans de la guerre en Ukraine

L'Assemblée nationale a commémoré jeudi les deux ans de la l'agression russe contre l'Ukraine. Le 24 février 2022, les forces de Moscou lançaient une offensive pour s'emparer rapidement de la capitale, Kyiv. Depuis le conflit a fait des centaines de milliers de morts, de blessés, de disparus et s'est transformé en guerre d'usure.  Une ...