Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Élection partielle

Le PQ défend son candidat dans Jean-Talon, qui avait discuté avec la CAQ

durée 13h30
23 août 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre-Plamondon, a écourté son congé de paternité mercredi pour défendre son candidat dans l'élection partielle de Jean-Talon, qui a eu des pourparlers avec la Coalition avenir Québec (CAQ) au dernier scrutin.

Selon des informations d'abord rapportées par «La Presse», puis confirmées par «Le Journal de Québec», le candidat du PQ, Pascal Paradis, aurait eu des discussions avec la CAQ sur une éventuelle candidature dans Charlevoix–Côte-de-Beaupré.

D'après ces reportages, les pourparlers auraient échoué parce que M. Paradis aurait exigé un poste de ministre et que le parti lui paie un appartement pendant la campagne. 

Dans un long message publié sur X (anciennement Twitter), M. St-Pierre-Plamondon a complètement rejeté cette version des faits. 

Le chef péquiste a indiqué que la CAQ avait elle-même approché M. Paradis, qui avait «simplement consenti à des échanges exploratoires dans le cadre desquelles on lui a garanti la confidentialité».

Et selon la version de M. St-Pierre-Plamondon, c'est M. Paradis qui aurait refusé l'offre de la CAQ.

«L’une des raisons est qu’on lui a d’abord représenté qu’il serait ministre de la Capitale nationale, pour ensuite retirer cette offre dans le cadre de la discussion», a-t-il indiqué. 

M. Paradis aurait également exprimé son opposition au fameux troisième lien et la CAQ lui aurait demandé de faire campagne en gardant le silence sur le sujet.

«En ce qui me concerne, sa seule erreur aura été d’avoir fait confiance à la CAQ quant à la confidentialité de leur offre», a tranché Paul St-Pierre-Plamondon.

«Pascal Paradis est un indépendantiste assumé. C’est une candidature de calibre ministérielle qui choisit de se présenter avec le Parti Québécois alors qu’il n’y a vraisemblablement pas de poste de ministre qui l’attend chez nous au terme de cette élection.»

M. St-Pierre-Plamondon doit faire l'annonce officielle de la candidature de Pascal Paradis jeudi. M. Paradis est un avocat qui a notamment cofondé Avocats sans frontières, duquel il est directeur général depuis 2004. 

Le premier ministre François Legault n'a pas encore annoncé la date de l'élection partielle dans Jean-Talon, une circonscription de la région de Québec. La députée caquiste Joëlle Boutin a forcé la tenue d'un scrutin après sa démission en juillet.

Selon les sondages, la lutte s'annonce très chaude entre la CAQ et le PQ.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les libéraux et les néo-démocrates s'entendent pour l'assurance-médicaments

Les libéraux et les néo-démocrates se sont entendus sur un projet d’assurance-médicaments, au terme de négociations centrales à la survie de l’accord censé maintenir au pouvoir le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau jusqu’en 2025. Une source néo-démocrate bien au fait des discussions l’a indiqué  vendredi à La Presse Canadienne. Le réseau ...

L'organisateur de la manifestation d'Ottawa poursuit le gouvernement fédéral

L’un des principaux organisateurs du soi-disant «Convoi de la liberté» poursuit le gouvernement du Canada pour avoir utilisé la Loi sur les mesures d’urgence pour geler ses comptes bancaires, arguant que cela a violé ses droits garantis par la Charte des droits et libertés pour protester contre les mesures liées à la COVID-19. Chris Barber, ...

durée Hier 15h00

L'Assemblée nationale commémore les deux ans de la guerre en Ukraine

L'Assemblée nationale a commémoré jeudi les deux ans de la l'agression russe contre l'Ukraine. Le 24 février 2022, les forces de Moscou lançaient une offensive pour s'emparer rapidement de la capitale, Kyiv. Depuis le conflit a fait des centaines de milliers de morts, de blessés, de disparus et s'est transformé en guerre d'usure.  Une ...