Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

FTQ: la réforme Dubé ne s'attaque pas aux raisons pour lesquelles le réseau va mal

durée 14h00
29 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La réforme Dubé centralise alors qu'elle dit décentraliser et elle s'attaque à des problèmes qui ne sont pas les principaux, parce que les piliers du réseau, les travailleurs, n'ont pas été consultés.

La présidente de la FTQ, Magali Picard, dit vouloir rester positive face au projet de loi qui vient d'être déposé par le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé, mais elle se demande si cette énième réforme du réseau de la santé va véritablement aider le réseau, les citoyens et les travailleurs.

Elle prend l'exemple de rendre l'ancienneté rattachée à l'ensemble du Québec plutôt qu'à un CISSS ou un CIUSSS. 

«C'est probablement applicable d'amener des modifications à l'ancienneté, toutefois, ce n'est pas là, ce n'est pas ça la raison pour laquelle le réseau ne va pas bien. Ça ne changera rien. Je trouve ça extrêmement dommage et même insultant de dire que là, on a des gens qualifiés, mais que comme on doit prendre les plus anciens, le réseau va mal», déplore Mme Picard.

La présidente de la plus grande centrale syndicale trouve aussi que la réforme Dubé centralise la gestion et centralise la négociation des conventions collectives, alors que le ministre dit vouloir décentraliser.

Elle estime qu'en agissant ainsi, on perd la «couleur des régions», on «déshumanise le système».

Elle déplore finalement le fait que ceux qui connaissent le mieux le réseau de la santé, soit ceux qui y travaillent, n'aient pas été consultés pour connaître leurs solutions et priorités.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...