Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon la ministre Christine Fréchette

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

durée 17h00
30 novembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette.

Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili.

Selon la définition consacrée, un francotrope est une personne dont la langue maternelle n'est pas le français, mais qui est issue d'une culture ou d'une région ayant des affinités avec cette langue.

Mme Fréchette venait ainsi nuancer les propos du premier ministre François Legault, qui, la veille, affirmait vouloir sélectionner 100 % d'immigrants francophones d'ici 2026.

Le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, a quant à lui laissé entendre qu'il y aurait des «exceptions» dans certains secteurs d'activités.

Selon lui, «il faut être réaliste et balancer ça avec les besoins».

Le ministre a donné l'exemple du producteur d'acier Posco, qui ouvrira une usine à Bécancour et qui aura besoin d'experts sud-coréens.

«Évidemment, il n'y a pas beaucoup de Sud-Coréens qui parlent français. Il faut accepter ça, a-t-il affirmé en mêlée de presse. Il faut se servir de notre jugement.»

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h15

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

durée Hier 14h00

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...

1 février 2023

L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...