Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Québec réclame plus de pouvoirs

Immigration: Trudeau maintient sa position face aux demandes de Legault

durée 13h27
5 octobre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a semblé maintenir la porte fermée, mercredi, face aux demandes de son homologue québécois, François Legault, pour des pouvoirs accrus en immigration.

«On a parlé de la protection du français et, comme vous le savez, on est là pour protéger le français au Québec et partout à travers le pays. On va continuer de travailler ensemble», a dit M. Trudeau en mêlée de presse avant de se rendre à une réunion du caucus libéral.

Une journaliste lui a demandé s'il était d'accord pour dire que la forte majorité remportée par M. Legault dans l'élection qui vient de se conclure lui conférait un plus grand rapport de force quant à Ottawa.

Le premier ministre fédéral a aussitôt esquivé la question. «Sur l’immigration, il y a énormément de choses qu’on peut faire. On sait que l’immigration est une source de richesse et de croissance pour le Québec, a affirmé M. Trudeau. On va continuer d’être là pour assurer qu’il y ait plus d’immigration au Québec et on est très content de travailler avec le premier ministre.»

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a fait campagne en militant pour davantage de pouvoirs en immigration dans le giron provincial, soutenant que cela était essentiel à la vitalité de la langue française.

Pour ce faire, le premier ministre réélu a évoqué l'idée de tenir un référendum sectoriel sur l'immigration. Par ailleurs, M. Legault souhaite maintenir le seuil de nouveaux arrivants que le Québec accueille chaque année à 50 000.

Actuellement, l'immigration est une compétence partagée entre Québec et Ottawa. L'idée de la consultation populaire serait de demander aux électeurs d’appuyer la démarche visant à ce que le Québec contrôle davantage son immigration.

La veille, le lieutenant pour le Québec du gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez, a soutenu que la province a selon lui «tous les outils en main actuellement pour choisir la très grande majorité de ses immigrants».

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...