Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Situation de la COVID-19

«Pour moi, on est dans une 7e vague» - Dr Luc Boileau

durée 10h15
7 juillet 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

« Pour moi, on est dans une 7e vague », a fait savoir le Dr Luc Boileau, directeur de la Santé publique, lors d’une conférence de presse tenue avec Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, à propos de la COVID-19 au Québec.

C’est d’ailleurs leur premier point de presse ensemble depuis le 15 février. Christian Dubé était présent aujourd’hui parce qu’il « pense que c’est important de bien informer la population. Le Dr Boileau fait un travail fantastique, mais notre rôle au ministère c’est d’informer la population. »

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) n’a pas encore confirmé la 7e vague abordée par le Dr Boileau. Cependant, pour lui, « c’est une remontée qui prend la forme d’une vague. Les chiffres dépassent déjà ce qu’on a eu à la 4e vague. » Ce serait également la première vague depuis la fin des mesures sanitaires. 

Situation sous contrôle
Le ministre de la Santé et des Services sociaux a tout de même indiqué qu’il n’y avait pas à s'inquiéter, « la situation est sous contrôle pour le moment. » 

« On ne veut pas réimposer de mesures sanitaires, mais les règles de base doivent être appliquées. C’est d’ailleurs une très bonne idée de porter le masque dans les transports en commun. On ne veut pas obliger des choses alors que les gens connaissent très bien les risques, on veut juste les rappeler. »

Il a souligné l’importance de rester vigilant et de continuer à appliquer les mesures de base pour limiter la propagation du virus. Le Québec est dans la même situation que plusieurs pays du monde, il y a les mêmes enjeux partout : hausse des cas, hausse des hospitalisations et des décès.

« Alors à quelques jours des vacances de la construction, il faut respecter les mesures et les règles d’isolement. C’est une des façons de vivre avec le virus. »

Le Dr Boileau précise que, quand on est malade, il faut faire attention pendant 10 jours si on a des symptômes. « C’est important de s'isoler pendant cinq jours et d'être très prudents pendant les 5 jours suivants. On peut sortir si on porte le masque ou qu’on se tient à distance, mais on ne devrait pas aller au resto, dans des festivals, etc. ».

Il a également insisté sur le fait qu’on reste contagieux pendant 10 jours et que si le virus se propage autant, c’est parce que les gens ne respectent pas ce délai correctement.

« Aussi on encourage les gens plus vulnérables à porter le masque! C'est légitime et c’est correct. C'est une bonne idée, sans hésiter! »

Continuer la vaccination
Ensemble, ils ont rappelé l’importance de la vaccination et d’aller chercher une dose de rappel. Le ministre Dubé recevra d’ailleurs une dose de rappel aujourd’hui, puisque sa dernière dose date de plus de trois mois.

« On le sait qu'après 6 mois la baisse de l'immunité est très importante, donc aller chercher la dose de rappel ! », fait remarquer le Dr Boileau.

Pour aider les Québécois à déterminer le meilleur moment pour obtenir une dose de rappel, le gouvernement a mis en place un tableau. Celui-ci est accessible sur le site internet du ministère de la Santé et des Services sociaux.

« Il faut penser que la dose de rappel doit devenir une de nos habitudes pour être sûr de pouvoir vivre avec ce virus-là qui existe toujours », a conclu Christian Dubé. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...

Discours inaugural: Legault veut s'attaquer au déclin du français

Le premier ministre François Legault mise sur un meilleur contrôle de l'immigration pour freiner le déclin du français à Montréal, une situation qu'il qualifie de «dramatique». Son objectif serait d'accueillir au Québec une immigration 100 % francophone, d'ici 2026. «C'est ça qu'on doit viser», en ce qui a trait aux immigrants de la catégorie ...

28 novembre 2022

Accès à l'Assemblée nationale : le PQ soutient le PCQ

Le Parti Québécois (PQ) donne son accord aux trois demandes formulées par le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, qui est en quête pour sa formation politique d’un accès à l’Assemblée nationale. Aux dernières élections générales, le Parti conservateur a recueilli l’appui de 530 786 électeurs et 12,91 % de tous les bulletins ...