Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un surplus de 4,3 millions à Shawinigan en 2021

durée 10h03
11 mai 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Shawinigan a réalisé, en 2021, un surplus de 4 331 798 $. Au 31 décembre 2021, le solde de l’excédent non affecté de la Ville s’élevait à 13 699 533 $, indique le communiqué de la ville.

« Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous obtenons un surplus cette année. La progression démographique de la Ville va bien. Nous avons de nouveaux résidents et de nouvelles constructions qui nous procurent de nouveaux revenus. Nous avons pu compter en 2021 sur un hiver particulièrement clément, ce qui nous a fait économiser sur les coûts prévus du déneigement », explique le maire Michel Angers.

Les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont : augmentation des revenus de taxes de 1 127 000 $ en raison de nouvelles constructions ; les droits de mutation sont en hausse de 1 488 000 $ ; les transferts gouvernementaux sont supérieurs de 2 092 000 $ en raison d’une aide gouvernementale de 860 000 $ pour la relance post-COVID-19 ainsi que diverses subventions, notamment en soutien à des travaux à nos infrastructures pour un montant de 461 000 $ ; les intérêts et pénalités sur arriérés de taxes ont augmenté de 209 000 $.

Par contre, les activités de loisirs ont rapporté 495 000 $ de moins que prévu en raison des annulations nécessaires dans le contexte des mesures sanitaires exigées par la pandémie.

Les dépenses

Du côté des dépenses, les principaux éléments sont : la main-d’œuvre et les régimes de retraite ont coûté 1 715 000 $ de moins que prévu ; le coût du déneigement a été de 1 981 000 $ de moins que prévu

Toutefois, les mauvaises créances sont en hausse de 579 000 $ ; les coûts de la voirie municipale excédent de 1 465 000 $ les prévisions, principalement en raison d’une dépense de 1 M$ du programme de pavage payée à même le surplus accumulé.

Les dépenses reliées à la promotion touristique ont été de 707 000 $ de plus que prévu.

Les frais de financement ont coûté 383 000 $ de moins que prévu au budget en raison des taux avantageux que nous avons réussi à obtenir.

Eau potable : un excédent de 630 000 $ a été perçu. Il sera affecté à la réserve financière pour l’eau potable en 2022 et il servira à financer les dépenses en lien avec l’approvisionnement, le traitement et la distribution de l’eau potable de même que pour le maintien aux normes des infrastructures de l’aqueduc.

Un excédent de 1 390 000 $ a été perçu pour les égouts. Il sera affecté à la réserve en 2022 et il servira à financer les dépenses en lien avec ces opérations.

Investissement en immobilisation

En 2021, la ville a réalisé des investissements en immobilisations de 21,4 M$ notamment pour les réfections du chemin de Sainte-Flore (3,4 M$) et du chemin des Pommiers (3 M$) ainsi que pour les infrastructures d’aqueduc, d’égouts et de voirie.

Pour financer ces investissements et pour renflouer nos marges de crédit, la ville a à deux émissions d’obligations pour un montant de 35,4 M$, dont 18 M$ étaient pour des renouvellements d’emprunts arrivés à échéance.

La limite de 16 M$ en financement de projets par règlements d’emprunt, que le Conseil s’est fixée dans sa Politique sur la gestion de la dette, a été respectée puisqu’ils ont totalisé 8,4 M$, grâce notamment aux subventions reçues pour la réfection du chemin de Sainte-Flore et du chemin des Pommiers (5,8 M$) ainsi que le programme de la TECQ (2,7 M$).

Quant à la dette à long terme, elle a légèrement diminué, passant de 234,9 M$ à 233,5 M$. L’endettement net à long terme, il est passé de 187,4 M$ à 191,1 M$ en raison principalement des montants de 2,8 M$ du Fonds Chantiers Canada-Québec pour le projet de la Mise aux normes de l’eau potable et de 2,3 M$ du Fonds pour l’eau potable et du traitement des d’eaux usées (FEPTEU) pour le projet de l’Assainissement des eaux usées du lac à la Tortue qui n’avaient pas été accordés en date du 31 décembre 2021.

Recommandations de la CMQ

Shawinigan applique les règles d’affectation du surplus et les analyses financières requises. Comme prévu dans le Plan d’action pour la mise en œuvre des recommandations de la vice-présidence à la vérification de la Commission municipale du Québec (CMQ), le conseil a adopté en août 2021 une Politique de gestion des réserves et des excédents accumulés et une Politique de gestion de la dette. De plus, le conseil s’est engagé à produire, au printemps 2022, des analyses sur les tendances et les risques financiers.

« Notre Service des finances s’est assuré de l’application de nos nouvelles politiques. Nous avons donc mis en œuvre ces nouvelles règles qui permettent à notre Ville d’être parmi les leaders au Québec dans l’affectation des surplus et l’analyse des données financières à l’aide d’indicateurs », explique le maire Michel Angers.

Politique de gestion des réserves et des excédents accumulés

Adoptée en août 2021, la Politique de gestion de la dette détermine cinq indicateurs qui permettent d’assurer une bonne gestion financière et d’en faire le suivi avec des indicateurs cibles basés sur des valeurs économiques.

« Cette Politique est un outil important pour une gestion optimale et responsable du niveau d’endettement de la Ville. Une gestion qui nous permet d’assurer la pérennité des infrastructures et le développement de la municipalité et d’offrir des services de qualité tout en maintenant l’endettement à un niveau raisonnable », ajoute le maire Michel Angers.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 septembre 2022

COVID-19: le gouvernement fédéral ne chantera vraisemblablement pas victoire

Contrairement au président américain Joe Biden qui a déclaré cette semaine que la pandémie de COVID-19 «était terminée», le gouvernement fédéral canadien ne compte pas chanter victoire trop rapidement. Au cours de son passage à New York, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lors d'une conférence de presse que les hôpitaux de l'ensemble du ...

22 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...

22 septembre 2022

Légalisation du cannabis au Canada: les conséquences de la loi scrutées à la loupe

On s’attend à ce que les ministres fédéraux lancent jeudi l'examen tant attendu de la législation du gouvernement sur le cannabis. En octobre 2018, les libéraux ont levé une interdiction d’un siècle sur la consommation et la vente de cannabis à des fins récréatives, en prévoyant qu’ils allaient réexaminer la loi trois ans après son entrée en ...