Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bilan du sondage 2021 et actions pour 2022

Projet de code d’éthique de la rivière Saint-Maurice

durée 12h14
20 avril 2022

À l’été 2021, la Ville de Shawinigan a présenté un projet de Code d’éthique sur la rivière Saint-Maurice, entre les secteurs Saint-Jean-des-Piles et Shawinigan/Shawinigan-Sud,  et demandé aux usagers de le commenter.

À la lumière des résultats obtenus, la Ville va poursuivre ses observations sur le plan d’eau en 2022 et conservera la version actuelle du Code d’éthique. Une version finale du document sera proposée pour la saison 2023. Voici un bref résumé du sondage et les actions prévues pour la saison à venir.

Sondage

Quelque 298 personnes ont répondu au sondage en ligne l’année dernière. Quatre constats ressortent de cet exercice :

1) Près de 70 % des répondants ont une perception positive ou très positive du code d’éthique et 91 % ont l’intention de le respecter ;

2) La plupart des répondants doutent que les bonnes pratiques soient respectées par les autres usagers, à moins qu’une sensibilisation, un affichage, un balisage et une surveillance accrus soient faits ;

3) Plus de la moitié des répondants disent avoir des inquiétudes liées à la sécurité lorsqu’ils pratiquent leurs activités sur la rivière. La vitesse des embarcations motorisées et le manque d’expérience nautique de certains conducteurs sont principalement mis en cause ;

4) La cohabitation des usages semble être un problème dans les zones d’activités multiples et aux abords des zones à vagues surdimensionnées. Certains répondants considèrent d’ailleurs que le nombre de zones à vagues surdimensionnées identifiées est insuffisant.

Considérant les résultats obtenus, la Ville de Shawinigan va poursuivre ses observations au cours de l’été 2022. Cela permettra de valider et de mieux documenter certains des éléments ressortant du sondage.

Saison 2022

Pour la saison 2022, en plus des observations terrain, les actions suivantes seront mises de l’avant : des bouées seront installées aux mises à l’eau, de légères modifications seront apportées aux documents et de l’affichage supplémentaire sera fait. Des dépliants seront disponibles non seulement aux mises à l’eau, mais auprès des locateurs d’embarcations du territoire. Également, une étude sur la sensibilité des milieux riverains à l’érosion sera aussi réalisée. Finalement, considérant le nombre de commentaires reçus en lien avec la sécurité nautique, des démarches ont été faites auprès de la Sûreté du Québec.

« Le code d’éthique est bien reçu par la population et les observations effectuées sur le terrain confirment qu’il est respecté à plus de 80 % », explique la conseillère municipale du district de la Rivière et présidente de la Commission sur l’aménagement du territoire et le développement durable, Nancy Déziel. « La prochaine année nous permettra de compléter la démarche afin de produire un document encore plus adapté à la réalité du terrain et aux enjeux liés à l’environnement et à la cohabitation des usages. »

Le code d’éthique a été produit à la suite d’une consultation d’intervenants et de partenaires du milieu. Il informe les usagers des bonnes pratiques à adopter premièrement pour la protection de l’environnement, mais aussi pour la sécurité et la courtoisie entre les différents utilisateurs du plan d’eau.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Ottawa réaffectera 10,5 milliards $ aux soins de santé et le logement

Le gouvernement fédéral réaffectera 10,5 milliards $ des budgets de 69 ministères, organismes et sociétés d'État afin d'augmenter les investissements dans les soins de santé et pour le logement, a présenté la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand.  Les détails figurent dans le budget principal des dépenses du gouvernement, déposé jeudi ...

Des juristes mettent en garde contre le durcissement des peines pour crime haineux

Le gouvernement libéral propose des «sanctions draconiennes» dans le Code criminel dans le cadre de son vaste plan visant à cibler la haine en ligne, prévient l'Association canadienne des libertés civiles. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déposé cette semaine un projet de loi très attendu, présenté comme un moyen de faire face aux ...

27 février 2024

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...