Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

École secondaire des Pionniers et Val-Mauricie

Des élèves de la région au Parlement des jeunes

durée 15h59
19 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Des étudiants et des étudiantes de l’École secondaire des Pionniers et Val-Mauricie participent à la 19e législature du Parlement des jeunes. Organisée par l’Assemblée nationale et destinée aux jeunes de 3e et 4e secondaire, cette simulation parlementaire se déroulera à l’hôtel du Parlement du 20 au 22 avril, indique le communiqué de l’Assemblée nationale.

Ainsi, après deux années sans simulation parlementaire, la 19e législature du Parlement des jeunes reprend ses activités. Présidé par la vice-présidente, Mme Chantal Soucy, le Parlement des jeunes comptera 75 étudiants et étudiantes de 3e et 4e secondaires qui se glisseront, l’espace de quelques jours, dans le rôle de parlementaires ou de journalistes.

« Le Parlement des jeunes est une occasion extraordinaire pour les participants et participantes de prendre part aux débats parlementaires. En effet, toutes et tous siégeront en séance plénière, à la salle de l’Assemblée nationale, ainsi qu’en commission parlementaire. Ces simulations leur permettront d’expérimenter diverses facettes du travail des élues et élus, et de saisir davantage les rouages de la démocratie québécoise », a indiqué Mme Soucy.

La présente législature permet à des jeunes de 22 écoles secondaires de partout au Québec de prendre part au travail parlementaire et d’occuper, entre autres, les fonctions de député, de chef de l’opposition, de premier ministre ou encore de journaliste.

Lors de cette simulation, ils et elles étudieront les trois projets de loi suivants en lien avec des sujets d’actualité : l’encadrement des congés pour douleurs menstruelles ; l’instauration d’un programme sur les cultures autochtones dans les écoles primaires ; l’accès à l’aide psychologique pour les élèves du primaire et du secondaire.

Une commission parlementaire fera l’objet d’un mandat d’initiative sur la commémoration du passé dans l’espace public. Une motion visant la mise en place d’un cours obligatoire de conscientisation à l’environnement pour les élèves de 6e année du primaire sera également soumise en Chambre.

La Fondation Jean-Charles-Bonenfant et la Société des professeurs d’histoire du Québec soutiennent le Parlement des jeunes, rappelle-t-on.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

durée Hier 16h15

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...

durée Hier 9h34

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...