X
Rechercher
Publicité

Transport aérien régional

Québec doit soutenir le projet de coopérative TREQ, affirme la CSN

durée 12h03
22 février 2022

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a pressé le gouvernement du Québec de soutenir la coopérative de transport aérien régional (TREQ), lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

Le projet permettra d’améliorer le service en région, de réduire les tarifs et de rétablir la concurrence sur les vols intérieurs.

« Qu’attend le gouvernement Legault pour participer au montage financier du projet avec les autres partenaires publics et privés qui sont prêts à investir ? Toutes les régions y gagneraient » a lancé le président du Conseil central du Cœur du Québec - CSN, Paul Lavergne.

L’appel de la CSN fait écho à la pétition de 4561 signataires déposée la semaine dernière à l’Assemblée nationale par le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

 Au cours des derniers mois, la TREQ a reçu l’appui de milliers de citoyens, de nombreux maires et mairesses, de plusieurs industriels, du gouvernement fédéral et de grandes institutions financières. Déjà, plus de 15 000 sociétaires ont souscrit leur part dans la coopérative.

 Un passager manque à l’appel

« La prospérité économique du Québec repose en grande partie sur le dynamisme de ses régions », a expliqué Katia Lelièvre, troisième vice-présidente de la CSN. « À titre de gouvernement, Québec doit assumer sa souveraineté sur son territoire. Il doit aussi donner aux régions les moyens d’exploiter leur plein potentiel. Aujourd’hui, l’avion attend en bout de piste le moment du décollage. Et un seul passager manque encore à l’appel. »

 La CSN est convaincue que la présence d’une coopérative régionale permettra d’augmenter l’offre de transport aérien, d’abaisser les tarifs souvent prohibitifs et de ramener la concurrence dans des marchés trop souvent contrôlés par des monopoles.

Selon une étude de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), la sous-performance du transport aérien régional prive le produit intérieur brut (PIB) d’une croissance potentielle de 3,8 milliards de dollars. Et l’État perd chaque année plus de 800 millions de dollars en recettes fiscales.

 À l’heure actuelle, le gouvernement subventionne des billets vendus hors de prix. « Québec doit cesser de subventionner les transporteurs privés et appuyer une initiative citoyenne qui profitera à tous les Québécois et à toutes les Québécoises », a fait valoir Katia Lelièvre.

 Un service essentiel 

Pour Guillaume Tremblay, président du Conseil central de la Côte-Nord (CSN), « les dessertes aériennes constituent des services essentiels pour les régions du Québec, ne serait-ce que pour obtenir des soins de santé spécialisés dispensés seulement dans les grands centres ».

« C’est aussi un des moyens les plus efficaces pour freiner l’exode des populations qui prive les régions d’une partie de leurs ressources et de leurs talents  », a-t-il insisté.

Selon la CSN, un service aérien de qualité peut apporter de nouveaux investissements en région, faciliter l’attraction et la rétention d’une main-d’œuvre de qualité et contribuer au plein essor de l’industrie touristique québécoise.

 Le développement régional fait partie de l’ADN de la CSN. La centrale est présente dans toutes les régions du Québec. Par le biais de ses conseils centraux, la CSN a pignon sur rue dans 23 villes à travers le territoire. Elle s’affirme comme un acteur important dans le développement des économies locales.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...

21 mai 2022

Des investissements pour des projets pour les aînés de Berthier-Maskinongé

Des investissements importants pour la mise en place de projets pour les aînés de Berthier-Maskinongé ont été annoncée par le député fédéral, Yves Perron. Les organismes de la région ont répondu présents à l’appel de projets du programme Nouveaux Horizons, lancé en novembre, indique le communiqué du député. Huit organismes de la ...