Publicité

7 août 2021 - 12:00

Pénurie de main-d'oeuvre

Québec et Ottawa s'entendent pour faciliter l'embauche de travailleurs étrangers

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Les entreprises embauchant des travailleurs étrangers verront le processus d’embauche se simplifier grâce à une entente conclue entre Québec et Ottawa. Par cette entente, les gouvernements espèrent pallier la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la province.

Rappelons que de nombreux travailleurs étrangers s’établissent, temporairement, dans la région chaque année.  L’annonce de cette nouvelle entente qui se décline en trois volets s’est faite ce vendredi par la ministre ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Nadine Girault, ainsi que le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Dans un premier temps, des assouplissements seront apportés au Programme des travailleurs étrangers temporaires. Ces assouplissements permettront entre autres d’augmenter de 10% à 20% la limite du nombre de travailleurs étrangers par lieu d’emploi dans certains secteurs d'activité et d'inclure certaines professions peu spécialisées en forte demande à la Liste des professions admissibles au traitement simplifié. Ces mesures seront en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023.

Ensuite, à la demande de Québec, Ottawa mettra en place, le 31 août prochain, une mesure permettant à certains travailleurs étrangers temporaires d’occuper « un emploi de leur choix en attendant l'obtention de leur résidence permanente. Pour pouvoir bénéficier du permis de travail ouvert transitoire, ces travailleurs devront détenir un CSQ dans la catégorie des travailleurs qualifiés et avoir reçu un accusé de réception régulier de leur demande de résidence permanente de la part du gouvernement fédéral », a précisé Québec.

Finalement, les deux paliers de gouvernement ont convenu de mettre en oeuvre à court terme une nouvelle voie dans le cadre du Programme de mobilité internationale (PMI) appelée le PMI+. 

Cette mesure « prévoit la délivrance annuelle de 7 000 permis de travail dispensés de l'Évaluation de l'impact sur le marché du travail (EIMT) à certains détenteurs et détentrices d'un CSQ se trouvant encore à l'étranger. Le PMI+ permettra concrètement à ces personnes d'accélérer leur arrivée au Québec afin d'y occuper un emploi. Elles pourront ainsi répondre aux besoins de main-d'œuvre dans certains secteurs-clés de l'économie du Québec ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.