Publicité

22 juin 2021 - 16:00 | Mis à jour : 16:05

Assouplissements pour les voyageurs

Trudeau fait le point sur la première phase de réouverture des frontières

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a répondu ce mardi, en conférence de presse à Rideau Cottage, aux questions sur le plan de réouverture des frontières annoncé hier. Il en a aussi profité pour réitérer les projets que son parti aimerait faire passer avant la fin de la session parlementaire.

Les Canadiens complètement vaccinés pourront à partir du 5 juillet prochain voyager sans faire de quarantaine obligatoire à leur retour. Un test de dépistage au départ et à l’arrivée sera néanmoins exigé puisqu’une personne vaccinée peut malgré tout être porteuse du coronavirus.

Les personnes ayant reçu seulement une dose ou les voyageurs étrangers devront quant à eux faire une quarantaine.

Le plan de réouverture des frontières suscite toutefois des questions, notamment pour les Québécois qui n’ont droit qu’à une seule dose en raison du fait qu’ils ont eu la COVID-19.

« On espère avoir des annonces dans les semaines à venir pour les prochaines étapes, évidemment il n’y a pas de garantie, on va surveiller attentivement […] les scientifiques et les experts sont en train de se pencher actuellement sur cette question. On n’était pas prêt à trancher et prendre une décision finale pour l’annonce d’hier, mais on va continuer à suivre la science et écouter les recommandations de nos experts », a indiqué M. Trudeau.

Ce dernier n’a pas précisé non plus la date de la réouverture des frontières pour les voyageurs étrangers, même s’ils sont complètement vaccinés. « Les mesures qu’on est en train de prendre suivent un plan graduel, où on parle de semaines et pas de mois », ajoute-t-il. M. Trudeau appelle à la prudence.

D’autres préoccupations, comme celles où une famille voyagerait, mais que l’enfant n’ait pas les deux doses et doive faire une quarantaine restent toujours sans réponse. M. Trudeau affirme que l’annonce de ce lundi ne s’agissait que d’une première étape et que d’autres précisions suivront.

Production de vaccins au Canada

Tel qu'annoncé plus tôt ce mardi par le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, la construction du nouveau centre de production de produits biologiques, situé à Montréal, s’est officiellement terminée.

Cet endroit, qui doit encore obtenir sa licence, pourra entre autres produire des doses de vaccin contre la COVID-19, mais aussi pour face à tout autre virus. « On s’assure d’être mieux préparé pour l’avenir », assure M. Trudeau.

Le centre pourra fournir 24 millions de doses par année en fonction des exigences particulières des vaccins. Le Canada devrait sinon recevoir 15 millions de doses d’ici la fin juin et 65 millions pour la fin du mois de juillet.

À l’heure actuelle, plus de 75% des Canadiens ont reçu une première dose et 21% la deuxième.

Annonce de plans

Le premier ministre a également profité de la tribune pour parler de deux plans que le Canada mettra en place.

Des mesures, à travers le Plan d’inclusion des personnes en situation de handicap, viendront bonifier les services offerts à la communauté. Comme mentionné par M. Trudeau, ces gens sont plus assujettis à vivre sous le seuil de la pauvreté.

Le contrôle des armes à feu sera aussi resserré partout au pays. Des conditions s’ajouteront telles qu’une enquête qui couvrira le passé entier d’une personne postulant pour une licence. Celle-ci ne remontait qu’à cinq années.

Les détaillants seront aussi tenus légalement de vérifier les licences avant la vente de toutes armes à feu, incluant celles qui ne sont pas soumises à des restrictions.

Bilan de la session parlementaire

« Je pense qu’on reconnaît qu’on a passé une année extrêmement difficile pour tout le monde, dans laquelle le parlement a pu livrer des services et des supports jamais vus aux Canadiens. Il reste encore quelques mesures qu’on espère passer dans les deux prochains jours pour pouvoir continuer d’appuyer les Canadiens », souligne Justin Trudeau.

Plusieurs projets de loi se retrouvent toujours bloqués par le parti conservateur à la Chambre des communes. M. Trudeau a ainsi appelé aux autres partis se proclamant progressistes à soutenir les Libéraux.

Les députés ont malgré tout pu adopter ce lundi le projet de loi C-10 visant le soutien des artistes canadiens relativement aux géants du Web qui devront payer leur juste part.

D’autres projets restent en revanche en suspens comme le bannissement des thérapies de conversion pour les personnes LGTBQ+, l’ancrage de la carboneutralité d’ici 2050 dans la loi, la mise en œuvre du budget 2021, ainsi que l’appui aux familles et aux PME.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.