Publicité

19 janvier 2021 - 15:29

Conférence de presse sur l'évolution de la pandémie

Legault demande à Justin Trudeau de suspendre les voyages internationaux non-essentiels

François Provost

Par François Provost, Journaliste

François Legault a publiquement fait la demande d’interdire tous les vols à internationaux qui sont non essentiels, au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de son point de presse sur l’évolution de la pandémie mardi après-midi. 

Malgré les échanges tenus en privé avec le fédéral, François Legault n’est pas satisfait de la réponse actuelle du fédéral concernant la gestion des voyages internationaux.

« On se rend compte qu’il y a des gens qui reviennent des voyages à l’international avec le virus », indique François Legault.

Le premier ministre évoque également cette nécessité par l’apparition de nouvelles souches de la COVID-19 ailleurs dans le monde, notamment la souche B117 qui s’est développée au Royaume-Uni et qui est surveillée par la santé publique au Québec. 

Cette dernière, selon les termes du premier ministre, crée « la catastrophe dans les hôpitaux » en raison de son niveau de contagion beaucoup plus élevé que la souche répandue au Québec actuellement.

Le premier ministre québécois a demandé à Ottawa d’agir rapidement ainsi que d’en faire plus pour surveiller les voyageurs. Il critique notamment les appels robotisés du gouvernement fédéral qui peuvent facilement être trompés par les personnes en quarantaine.

Comment interdire les voyages non essentiels?
Alors que Justin Trudeau a évoqué aujourd’hui qu’on ne pouvait interdire les vols à l’étranger en raison de la constitution, François Legault répond : « on l’a fait au printemps ». 

S’il n’en était que du premier ministre du Québec, seules des situations exceptionnelles, le décès d’un proche à l’étranger par exemple, pourraient être permises pour un voyage à l’étranger. 

« Quelqu’un qui va en vacances dans le sud dans un tout inclus n’est pas essentiel », indique-t-il. 

S’il veut ouvrir le dialogue avec Ottawa pour officiellement suspendre les voyages à l’étranger, François Legault n’a pas caché sa volonté de regarder comment le Québec pourrait agir en ce sens sans l’accord d’Ottawa. 

Le ministre de la Santé Christian Dubé a même évoqué la possibilité d’une collaboration entre la Sûreté du Québec et la GRC afin de faire respecter d’éventuelles mesures plus sévères dans la province. 

Finalement, François Legault rappelle, qu’en mars dernier, le gouvernement du Canada avait été trop lent dans sa prise de décision de fermer les frontières.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.