Publicité

24 novembre 2020 - 15:00

Congé des Fêtes

François Legault précise les règles du contrat moral proposé aux Québécois

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Lors de son point de presse en début d'après-midi aujourd'hui, le premier ministre, François Legault, est revenu sur les règles concernant le contrat moral soumis à la population québécoise le 19 novembre au sujet du congé des Fêtes.

« Il y a quatre jours de disponibles, mais on veut que seulement deux jours soient utilisés. Par exemple, le 24 vous soupez avec un côté de la famille et le 26 avec un autre côté. » A précisé François Legault.

Excluant les repas entre les membres d'une famille vivant sous le même toit, le premier ministre a insisté sur le fait de se limiter à deux rassemblements de maximum dix personnes pour ne pas multiplier les risques. 

Qui plus est, il a souligné l'importance de faire une quarantaine d'une semaine avant et une semaine après les 24, 25, 26 et 27 décembre.

« Ceux qui ne peuvent pas faire la quarantaine avant le 24 ne devraient pas faire de souper de Noël pour ne pas prendre le risque d'infecter les membres de leur propre famille. »

Selon la santé publique, une quarantaine de sept jours, et non quatorze, se justifie par le fait que les symptômes apparaissent durant les sept premiers jours. 

Le premier ministre du Québec a conclu en expliquant qu'il a été demandé aux forces de l'ordre de préparer un plan pour surveiller qu'il n'y ait pas de rassemblement pour le jour de l'An. 

Situation de la COVID-19 au Québec

Lors de ce point de presse, François Legault a rappelé à l'ordre six régions du Québec où la situation est très difficile : le Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'Estrie, la Gaspésie, Lanaudière Nord, le Bas-Saint-Laurent et la Montérégie.

Il a aussi précisé que, souvent, les résidences pour personnes âgées (RPA) sont le point de départ de grandes infections dans ces régions, mais aussi ailleurs au Québec.

« La situation est très bonne dans les CHSLD et dans les ressources  intermédiaires. Par contre, nous voulons faire un appel spécial aux résidents des RPA en leur rappelant de toujours porter le masque et garder une distance de deux mètres lorsqu'ils reçoivent de la visite ou se rendent quelque part. » De dire monsieur Legault.

Infirmières et personnel soignant

« Je suis très conscient que les neuf derniers mois ont été très difficiles pour le personnel soignant,  à cause de la Covid et de la surcharge de travail. C'est pourquoi, dans les négociations, nous travaillons en ce moment à améliorer les conditions de travail. L'objectif numéro un est d'alléger leurs tâches. On cherche comment trouver des infirmières et mettre des incitatifs notamment financiers. » A exprimé monsieur Legault.

Il a remercié l'ensemble du personnel du réseau de la santé et a rappelé que le meilleur moyen qu'ont les Québécois pour les aider c'est de se protéger pour ne pas tomber malade.

Vacances à l'étranger

Selon François Legault, « il n'est pas recommandé du tout de partir en vacances à l'étranger durant les prochaines semaines et les prochains mois ».

Il a d'abord rappelé l'étendue de personnes qui ont été infectées des suites des retours de vacances au mois de mars dernier. Il a également expliqué que cela entraîne du monde qui occupe des lits dans les hôpitaux tandis qu'ils auraient pu éviter de se déplacer et de s'infecter ou infecter d'autres personnes. 

Vaccination

« On se prépare pour vacciner le plus rapidement possible quand un vaccin sera prêt. Le fédéral négocie avec six compagnies en ce moment. » A annoncé le premier ministre.

Il a également ajouté que la situation s'améliore, mais il ne faut pas baisser les bras avant que cela soit complètement terminé.

« On touche au but, on voit la lumière au bout du tunnel. Il faut garder le moral », a-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.