Publicité

20 novembre 2020 - 14:29

D’ici là, il est encore possible de freiner la montée fulgurante des cas au pays selon lui

Répit des Fêtes : Trudeau affirme comprendre la décision du gouvernement Legault

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Contrairement à certaines informations qui ont circulé durant les dernières heures, Justin Trudeau affirme que son gouvernement n’est pas mécontent de la décision de Québec d’autoriser des rassemblements durant les Fêtes.

Lors d’un point de presse depuis sa résidence de Rideau Hall ce midi, le premier ministre a fortement insisté sur la nécessité de réduire les contacts face à la montée fulgurante selon lui du nombre de cas de COVID-19 au pays.

Mais M. Trudeau dit comprendre que le gouvernement Legault souhaite donner de l’espoir aux gens, après des mois de pandémie et de mesures contraignantes.

« Je ne suis pas mécontent du tout, a déclaré Justin Trudeau. Je pense que le premier ministre Legault est en train de faire tout ce qu’il peut pour reconnaître la réalité dans laquelle les gens vivent, pour encourager les gens à faire tout ce qui est nécessaire pour réduire leurs contacts dans les semaines à venir pour peut-être avoir un petit moment de répit à Noel qui ne va pas entraîner une autre éclosion massive de la COVID-19. »

On est encore loin de Noel, a jouté M. Trudeau et il est encore possible d’aplanir la courbe à son avis.

« J’ai confiance dans tous les Canadiens, a lancé le premier ministre, et qu’on va faire ce qu’on a besoin de faire pour nos proches, nos aînés et nos travailleurs de la santé. Ça va prendre des efforts dans les semaines à venir, mais on peut le faire. »

Dernier bilan

Ce sont les gestes posés à partir d’aujourd’hui qui feront une différence pour les semaines à venir, a poursuivi le premier ministre, qui a tenu à rappeler le dernier bilan de la propagation du virus au pays.

52,000 cas sont actuellement actifs et il y a 1,800 hospitalisations à ce jour.

Plus de 11 000 personnes sont également décédées.

Justin Trudeau est aussi revenu sur les projections dévoilées ce matin qui révèlent que l’on pourrait compter jusqu’à 20 000 nouveaux cas par jour d’ici la fin décembre.

« Faut être réaliste. La seule façon de s’en sortir, c’est de serrer la vis et de réduire nos contacts. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.