Publicité

16 juillet 2020 - 17:00 | Mis à jour : 17:07

Point de presse de Justin Trudeau

19 milliards de dollars pour la relance économique des provinces

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui qu’un accord avec les provinces mènera à un investissement de 19 milliards de dollars afin de relancer l’économie canadienne de façon sécuritaire et pour se préparer à la deuxième vague.

Sept « domaines prioritaires » ont été identifiés pour l’utilisation de ces fonds, a indiqué Justin Trudeau.

Le premier ministre a notamment mentionné vouloir s’assurer d’avoir un nombre suffisant de places en garderie pour les enfants canadiens.  Le gouvernement priorisera également les mesures d’appui pour les personnes n’arrivant pas à trouver du travail.

Cet accord prévoit également un appui supplémentaire pour les municipalités et sur le transport en commun.

Cette aide financière servira également à la préparation à la deuxième vague de COVID-19. La vice-première ministre et ministre des Affaires gouvernementales Chrystia Freeland a dit vouloir soutenir l’amélioration des processus de dépistage, de traçage, et de collecte des données sanitaires. Le soutien aux personnes vulnérables et l’octroi de l'équipement de protection individuelle font également partie des points importants de cet accord.

La frontière canado-américaine

Le premier ministre Trudeau a par ailleurs confirmé lors de son point de presse que l’entente sur la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis a été prolongée jusqu’au 31 août.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, fera des annonces concernant la Subvention salariale d'urgence et le projet de loi pour venir en aide aux personnes handicapées. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.