Publicité

9 juillet 2020 - 15:00 | Mis à jour : 17:55

Affaires municipales

Bécancour est récompensée une deuxième fois pour l'aménagement du quai St-Angèle

Par Salle des nouvelles

La Ville de Bécancour s’est démarquée une deuxième fois en 2020 pour l’aménagement du Quai de Sainte-Angèle. Le Carrefour action municipale et famille (CAMF), a récompensé la Ville dans la catégorie "Vivre ensemble" pour les municipalités de 19 999 habitants et moins pour les infrastructures du Quai et son dynamisme culturel.

L'année 2020 est considérée comme un record en termes de dépôt de candidatures pour le CAMF. Pour la Ville de Bécancour, c'est donc une belle reconnaissance.

Le Quai de Sainte-Angèle est un lieu de rassemblement favorisant la rencontre, le maillage et l’inclusion avec, en trame de fond, la convergence de multiples formes artistiques (arts de la scène, arts visuels, métiers d’arts, arts publics et arts de la rue).

Le jury du CAMF a attribué cette reconnaissance pour la réussite de la mise en valeur de la culture locale par les aménagements, les arts présents et l’animation, pour le fait que l’on a donné une nouvelle vocation à un lieu tombé dans l’oubli collectif et que l’aménagement permet et améliore la cohésion et favorise l’inclusion sociale.

Les Prix du CAMF apportent, annuellement, une reconnaissance publique à des actions municipales ou à des personnes qui ont un impact positif sur la collectivité.

En juin dernier, le Réseau Les Arts et la ville récompensait la Ville pour ce même aménagement nous attribuant le prix Aménagement pour les municipalités de 20 000 habitants et moins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.