Publicité

12 mai 2020 - 12:00 | Mis à jour : 12:54

PANDÉMIE COVID-19

Réouverture de la frontière avec les États-Unis : Justin Trudeau reste prudent

Par Inès Lombardo, Journaliste

Ce matin, le gouvernement fédéral a annoncé une aide pour les aînés qui devrait les aider à faire face aux coûts supplémentaires liés à la pandémie. Un autre défi attend le premier ministre: l'approche de la fin de l'échéance de fermeture de la frontière avec les États-Unis. Sur ce point, Justin Trudeau a assuré que des discussions étaient en cours avec Washington, sans toutefois préciser de date.

Après deux mois de pandémie, le gouvernement Trudeau a annoncé un montant de 300$ en plus pour les personnes récipiendaires de la Sécurité Vieillesse. Une somme de 200$ de plus sera octroyée à tous ceux qui sont admissibles au Supplément de revenu garanti (SRG). Si les personnes reçoivent déjà les deux aides, elles recevront en tout 500$ en plus par mois.

Une somme, si la pandémie et ses conséquences venaient à s'installer dans le temps, qui équivaudrait à 10$ par semaine sur un an, a fait remarqué un journaliste. «Évidemment, si cette situation se poursuit sur six mois, un an, on aura d’autres réflexions. L'aide que nous présentons aujourd'hui est pour le court terme. Au fur et a mesure, on va toujours ajuster le tir », a répondu le premier ministre.

La réouverture de la frontière avec les États-Unis, « en discussion »

L'entente actuelle de la limite de fermeture avec la frontière des États-Unis prend fin la semaine prochaine. C'est une question qui demeure délicate pour Justin Trudeau, car, contrairement au plan de déconfinement des provinces, c'est à lui de prendre la décision du rallongement de fermeture. Au cours du point de presse ce matin, le premier ministre ne semblait pas pressé de rouvrir, même si des discussions sont en cours avec le président Trump.

Le Dr Anthony Fauci, qui conseille ce dernier sur la santé publique aux États-Unis, a exprimé hier son inquiétude car certains états se montrent impatients de rouvrir. Cela pourra se traduire par une seconde vague probable et des pertes de vies.

« On va contrôler d'abord les cas à l'intérieur du Canada. À partir de là, nous serons vulnérables aux cas extérieurs, donc nous serons attentifs et posés dans nos gestes par rapport à la réouverture à l'international », a prudemment souligné le premier ministre Trudeau.

Appui pour le développement mondial du vaccin

À ce sujet, il a par ailleurs souligné la contribution faite par la ministre du Développent international Karina Gould pour appuyer l'alliance internationale GAVI et l'initiative mondiale pour éradiquer la polio et des virus tels que la COVID-19.

Une fois le vaccin trouvé, l'alliance va aider à le distribuer. « Dans un monde interconnecté, pour éradiquer le virus au Canada, il faut le faire de partout », a assuré Justin Trudeau.

Nombre de cas au Canada ce mardi 12 mai

Le Canada compte aujourd'hui 70 342 cas, 5 100 morts et 33 267 personnes rétablies, depuis le début de la crise.

 

À lire également

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.