Publicité

18 avril 2020 - 16:00

COVID-19

Nicolet : la mairesse Dubois et le député Martel réagissent à l'implantation du centre d'hébergement temporaire à l'ENPQ

Par Salle des nouvelles

En compagnie du député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, la mairesse de Nicolet Geneviève Dubois a tenu à réagir l’annonce du CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec d’implanter, prochainement, un centre désigné d’hébergement temporaire à l’École nationale de police du Québec (ENPQ).

« L’annonce du CIUSSS d’implanter un centre désigné d’hébergement temporaire à l’ENPQ nous demande de faire preuve d’humanité et contribuer à enrayer cette pandémie tout en voulant préconisant la santé et la sécurité de notre population » souligne-t-elle.

« Certaines garanties de sécurité » nécessaires

« Je sais que le bâtiment est optimal pour ce genre d’aménagement et que nous ne pouvons rester insensible aux besoins des patients atteints de la COVID-19 mais vous comprendrez que j’avais besoin d’obtenir certaines garanties de sécurité pour éviter une propagation de la pandémie dans notre communauté qui est, jusqu'à présent, très peu touchée par le virus » ajoute la première magistrate.

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a de son côté indiqué que cette décision a été prise après des discussions très sérieuses avec le CIUSSS. « Il est devenu clair que, de tous les sites considérés, celui de l’ENPQ répondait le mieux aux besoins. Le CIUSSS nous a donné l’assurance que des mesures de confinement pour les clients et des mesures sanitaires strictes pour le personnel seront prises de manière à éliminer tout risque de contamination de la population. J’ai alors signifié au PDG que, dans ces circonstances, j’étais très à l’aise avec cette décision et que je l’appuyais dans sa démarche », a-t-il précisé.

La Ville de Nicolet a fait part de sa préoccupation pour la santé de sa population" Voici les importantes garanties obtenues de la part des autorités du CIUSSS:

  • Les malades seront confinés à l’intérieur, sans aucune possibilité de sortir. Il y aura aussi de la sécurité pour s’en assurer.
  • Les travailleurs auront des moyens exceptionnels pour ne pas être contaminés et ne pas contaminer. Ils devront se changer en arrivant, prendre leur douche et laisser leur vêtement de travail en sortant. Le dîner sera pris sur place.
  • Dans leur contrat de travail, une clause sera ajoutée au personnel du CIUSSS MCQ; aucun arrêt entre l’ENPQ et leur domicile.
  • Aucun cas de COVID-19 qui dégénère ne sera amené à Christ Roi. Le CIUSSS a ainsi expliqué ne pas souhaité mettre à risque leurs travailleurs en ajoutant : « Nous ne sommes pas équipés, pour l’instant, pour accueillir un grand nombre de cas positifs ».

 

« J’abonde dans le même sens que le directeur général de l’ENPQ, Yves Guay, qui précise qu’en cette période de pandémie, chaque geste de solidarité est important, son organisation étant fière de prêter ses installations dans le respect de la sécurité et de la santé de tous les intervenants ». a conclu Geneviève Dubois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.