Publicité
9 octobre 2019 - 10:00

Union des municipalités du Québec

Le maire de Saint-Donat Joé Deslauriers, élu comme président du caucus des municipalités locales

Par Salle des nouvelles

Réunis aujourd’hui à Saint-Donat, les membres du comité exécutif du Caucus des municipalités locales de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont élu Joé Deslauriers, maire de Saint-Donat, président du caucus. Caryl Green, mairesse de Chelsea, a pour sa part été choisie pour occuper le poste de vice-présidente.

Soulignons que leur mandat est effectif immédiatement et se terminera en 2021. Rappelons qu’en 2019, Madame Green et Monsieur Deslauriers se sont ailleurs vu confier par leurs pairs un mandat de deux ans pour représenter le caucus au sein du conseil d’administration de l’UMQ.

Le Caucus des municipalités locales de l'UMQ est formé de plus de 170 municipalités urbaines et rurales comprises dans le territoire rural du Québec, qui ont des caractéristiques distinctes de celles des municipalités de centralité

 

" Fier de porter les priorités des municipalités moins populeuses "

« Je suis honoré de présider le Caucus des municipalités locales, le plus important en termes de nombre de municipalités membres au sein de l’UMQ, et je remercie mes collègues du comité exécutif pour leur confiance. Je tiens par ailleurs à féliciter Caryl Green pour son élection et à la remercier pour le travail qu’elle a accompli à la présidence du caucus depuis 2018. Je suis fier de porter les priorités des municipalités moins populeuses de toutes les régions du Québec au sein d’une association aussi dynamique, solidaire et représentative de la diversité des réalités municipales, axée sur une étroite collaboration entre grandes villes, villes centre et municipalités rurales », a déclaré Monsieur Deslauriers.

Les élues et élus ont également profité de cette rencontre pour faire le point sur un certain nombre de dossiers prioritaires pour les membres du caucus et établir leur plan d’action pour 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.