Publicité
15 août 2019 - 11:30

Lors de l’assemblée générale annuelle des jeunes du Parti québécois de la Mauricie

Le Parti québécois renouvelle son exécutif régional jeune

Par Salle des nouvelles

Le mercredi le 7 août s’est tenue l’assemblée générale annuelle des jeunes du Parti québécois de la Mauricie. Lors de l’occasion, les jeunes militants ont élu un nouvel exécutif régional.

Le président sortant, M. Marc-Antoine Lemay, n’a pas renouvelé son mandat en raison de son élection au poste de vice-président aux communications au Comité national des jeunes du Parti québécois (CNJPQ). Originaire de Shawinigan, il continuera de contribuer au développement régional du parti à titre d’exécutant parrain de la Mauricie au CNJPQ.

C’est M. Samuel Loranger, un jeune de 23 ans qui milite activement au Parti québécois dans la circonscription de Maskinongé depuis plus de 5 ans et qui est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Montréal, qui lui succède à ce poste.

Il en a profité pour rappeler que, quoi qu’on dise, le Parti québécois représente véritablement les aspirations de la jeunesse québécoise, citant les positions fortes et réalistes du Parti sur des questions telles que l’environnement et l’éducation; de même que l’importance qu’il accorde au développement économique régional afin que les jeunes puissent aspirer à pratiquer la carrière de leurs rêves en Mauricie.

Face à la popularité du gouvernement actuel dans les sondages, M. Loranger a exprimé sa confiance en la capacité du Parti québécois de se démarquer en proposant un projet beaucoup plus ambitieux :

« Au Parti québécois, on est capable de beaucoup mieux que ça. Contrairement à la CAQ, notre objectif n’est pas de gouverner une province, mais de construire un pays. »

Par ailleurs, dans le cadre de la démarche de relance du Parti québécois, s’est tenue,  à la suite de l’assemblée, une consultation auprès des jeunes de la région afin de connaître leurs idées et leurs opinions en vue du Congrès extraordinaire qui aura lieu au mois de novembre. Les échanges furent très intéressants et fructueux. La Mauricie compte bien continuer de faire entendre sa voix dans les instances du Parti québécois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.