Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 janvier 2018 - 09:02

Véronique Hivon en tournée en Mauricie

Par Salle des nouvelles

La nouvelle vice-cheffe, députée de Joliette, porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille et responsable de la région de la Mauricie, Véronique Hivon, commence sa tournée du Québec dans cette région afin de présenter le plan solide du Parti Québécois pour les familles. La vice-cheffe profitera de cette occasion pour aller à la rencontre des citoyens, des acteurs des milieux familial et communautaire, ainsi que des associations qui viennent en aide aux aînés et défendent leurs droits.

« Bien qu’elle soit représentée par cinq députés libéraux, la Mauricie a été complètement abandonnée par le gouvernement, a déclaré d’emblée Véronique Hivon. L’accès aux soins dans la région est un exemple flagrant. Le personnel est tellement à bout de souffle que les infirmières de l’urgence de l’hôpital de Trois Rivières en sont arrivées à faire des sit-in pour se faire entendre et dénoncer la pénurie de personnel! C’est très grave d’en être rendu là! Nous, au Parti Québécois, nous voulons un État fort au service des gens. Nous avons des solutions concrètes pour résoudre les problèmes avec lesquels les gens d’ici sont aux prises. Par exemple, pour soulager les familles, nous proposons la gratuité du matériel scolaire au primaire et au secondaire », a t elle illustré.

Le plan solide du Parti Québécois pour les familles est au diapason des besoins des Québécois. La députée de Joliette évoque le retour du tarif universel pour les services de garde éducatifs, et la gratuité des centres de la petite enfance pour les familles à revenu modeste. « Ce sont des solutions pour donner de l’oxygène aux familles. Les Québécois veulent un État souple et musclé après les années toxiques du Parti libéral. Il est plus que temps qu’on s’occupe de notre monde. C’est pourquoi nous abolirons la taxe famille libérale en mettant fin à la modulation des tarifs, et retournerons à un tarif unique de 8,05 $ par jour », a t elle ajouté.

À propos de son nouveau rôle de vice-cheffe, Véronique Hivon remercie Jean-François Lisée pour la confiance qu’il lui accorde. « Jean-François et moi ferons une équipe solide au service des Québécois. Notre tout sera plus grand que la somme des parties. Si je crois à notre tandem Lisée-Hivon 2018, c’est parce que les partis politiques ne se résument pas à ceux qui les dirigent; leur vitalité repose d’abord et avant tout sur toutes les personnes qui s’y investissent. On invente certainement quelque chose de neuf, et je crois que c’est ce que veulent les citoyens. L’accueil particulièrement chaleureux que j’ai reçu depuis ma nomination vient me le confirmer. Je ressens, de la part de toutes celles et de tous ceux qui ont pris le temps de venir me féliciter, une pleine approbation. Ça fait chaud au cœur », a t elle résumé.

« Le Parti Québécois offre un choix clair aux Québécois, contrairement au Parti libéral qui les déçoit constamment. Et la population n’est pas dupe; les bonbons électoraux qui pleuvent depuis Noël ne viendront pas réparer les dommages qu’ont causés les trois années d’austérité. Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec et l’UQTR, par exemple, en portent encore les traces profondes. Et la CAQ? Elle revendique la paternité des mauvaises idées du Parti libéral, et promet d’appliquer les mêmes politiques. Bref, seul un gouvernement du Parti Québécois propose une vision complètement différente : un État au service des gens, qui prend soin de son monde. Un État efficace et transparent. Seul le Parti Québécois est en mesure d’offrir une véritable solution de rechange aux libéraux en 2018, de redonner leur élan aux régions et de soutenir les citoyennes et citoyens de partout au Québec », a conclu Véronique Hivon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.