Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 novembre 2017 - 13:33

Le temps du changement, selon Jean-François Aubin

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, a tenu à faire un bilan de campagne et lancer un appel au vote de changement le 5 novembre prochain. Pour ce faire, il rappelle les trois grands principes à mettre de l’avant dans toute démocratie et qui, selon lui, sont bafoués depuis beaucoup trop longtemps à la Ville, soit la transparence, la consultation citoyenne et le travail d’équipe. Il revient également avec trois de ses engagements importants,  la priorité à l’entrepreneuriat, la carte citoyenne ToutTrois-Rivières et le règlement de dossiers majeurs, comme le manque à gagner du Centre Alphonse Desjardins (CSAD).  Finalement, il invite l’ensemble de la population, les jeunes et moins jeunes, les citoyens et citoyennes de tous les secteurs, à s’unir derrière ces trois mots essentiels Appel à voter! « C’est maintenant qu’il faut s’unir et déclarer haut et fort, à coup de crayon sur un bulletin de vote, qu’il est l’heure de faire autrement, qu’il est l’heure de remettre le citoyen au cœur de SA ville. Il faut redonner espoir aux Trifluviens  » mentionne le candidat.

DÉMOCRATIE : transparence, consultation citoyenne et travail d’équipe
Jean-François Aubin précise qu’à la base, pour avoir une ville plus démocratique, plus transparente et où on travaillera en équipe, cela prend du changement à la mairie de Trois-Rivières et que c’est la condition essentielle. « Les dernières semaines l’ont démontré : des informations cachées même aux conseillers municipaux, des décisions prises uniquement dans le bureau du maire, un refus systématique de consulter la population. Nous voyons bien que nous sommes en fin de régime, que ces veilles façons de faire de la politique sont usées et qu’il faut tourner la page » explique M. Aubin. Le candidat rappelle qu’il compte clarifier les mandats donnés aux conseillers municipaux et leur confier des dossiers précis. De plus, il compte resserrer le code d’éthique des élus et ouvrir les portes de l’hôtel-de-de ville aux citoyens par des consultations, la webdiffusion des conseils municipaux, des moyens modernes et efficaces de communication, un budget participatif, un conseil jeunesse, etc.

Des engagements clairs, concrets et réalistes
Au cours de cette campagne, M. Aubin souligne que les engagements qu’il a pris sont le fruit de sa vision pour le Trois-Rivières de demain, bonifiée par les rencontres et préoccupations citoyennes. Il a rencontré des milliers de Trifluviens depuis le début de l’année, ce qui lui a permis d’avoir un portrait très clair des priorités à mettre de l’avant.  
Le soutien proactif à l’entrepreneuriat sera sans conteste la première priorité. « J’ai beaucoup parlé d’entrepreneuriat pendant la campagne parce que je crois fermement que si nous nous en donnons les moyens, que nous resserrons nos liens avec les institutions d’enseignement et que nous devenons davantage proactifs via notre bras économique IDÉ T-R, nous atteindrons le top 10 des villes entrepreneuriales d’ici 2025. Cela aura entre autres comme conséquence, de garder nos jeunes chez nous et de développer des emplois de qualité », mentionne le candidat Aubin.

Il souhaite aussi revenir sur la carte Tout Trois-Rivières,  qui donnera notamment un accès gratuit à l’ile St-Quentin, mais aussi des rabais sur des événements subventionnés par la ville. Il revient également sur trois grands dossiers qui ont marqué sa campagne et il précise sa pensée. « Dans le dossier du projet de nouveau colisée, il faut s’assurer dans un premier temps d’avoir toute l’information en main et dans un deuxième temps,  nous procéderons à une consultation de la population. Dans le dossier du Centre Alphonse Desjardins, il faut à tout prix sauver ce beau projet et prendre toutes les mesures nécessaires pour régler rapidement le problème. Finalement, nous devons assurer un leadership dans le dossier de la pyrrhotite qui est loin d’être terminé. Nous devons travailler en collaboration avec la coalition, les soutenir et faire des pressions sur les autres paliers de gouvernement » ajoute M. Aubin.

Appel à voter, appel à la démocratie
Pour terminer, M. Aubin souhaite que la démocratie s’exerce à son meilleur le 5 novembre prochain et que le maximum de citoyens aillent voter. Il est plus que jamais convaincu après cette campagne que la ville de Trois-Rivières a besoin d’un nouveau souffle pour les quatre années à venir. « La question à se poser n’est plus est-ce que le maire sortant a fait ou non des bonnes choses dans le passé ?  Le vote du 5 novembre doit être un vote d’avenir. Que voulons-nous pour les quatre prochaines années ? La seule vraie question à se poser  dans l’isoloir est : Qui doit poursuivre le développement de notre ville et comment ? Ce qui est déjà fait ne disparaîtra pas, maintenant, allons de l’avant. J’ai démontré au cours des derniers mois que j’ai une vision claire pour notre ville, un programme complet pour la mettre en marche et que nous sommes à un point tournant où on doit remercier le maire sortant pour ses 16 années au pouvoir et passer à autre chose. Je fais donc appel à vous, citoyens et citoyennes de Trois-Rivières. Le 5 novembre, votons pour l’avenir, votons pour demain, votons pour le citoyen et surtout, VOTONS car nous avons le devoir et le privilège de le faire» complète Jean-François Aubin.

L’ensemble des engagements, tels que réduire la vitesse dans les quartiers résidentiels, le gel de taxes, l’amélioration des pistes cyclables et du transport en commun, devenir un hub régional de transport de marchandises, le marché public etc. sont disponibles sur le site web : https://jfaubin.ca/ sous l’onglet L’effet Aubin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Le seul candidat à la mairie qui a une vision claire et un programme complet à nous proposer pour les prochaines années. Le seul qui a rencontré autant de citoyens, les a écouté et il continuera de placer le citoyen au centre des décisions en travaillant en équipe avec les élus au conseil municipal! Votons pour du changement! Votons Jean-François Aubin!

    Joan Hamel - 2017-11-01 15:15
  • J’aime beaucoup la façon de voir l’avenir de M. Jean-Francois Aubin et je crois fermement qu’il est le meilleur pour soumettre la candidature de Trois-Rivières pour le projet TGF à Ottawa. Il faut soumettre dès que possible un mémoire à Transport Canada et mentionner ce que Trois-Rivières offre pour Via Rail et le TGF. C’est un projet gigantesque de La ville de Québec à Windso, un projet canadien. Il faut travailler en équipe avec les autres municipalités et aussi avec nos députés fédérales: Robert Aubin( il est sur le comité d’étude avec Transport Canada) François-Philippe Champagne ( ministre) et beaucoup d’autres organismes. Moi, je suis président de l’association nationale des retraités fédéraux de la Mauricie et j’appuie cet étude et ce projet car en vieillissant beaucoup de personnes utilisent les transports publics car ils se servent moins de leur auto pour voyager à l’extérieur de la ville. Mon Association qui compte 176,200 membres, Via Rail est parmi nos programmes d'affinités. J’appuierai les leaders qui travailleront pour le meilleur de ce projet canadien.

    Roger Bergeron - 2017-11-01 18:13