Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 juillet 2017 - 09:31

Nouveau candidat à l’élection municipale de Bécancour

Par Salle des nouvelles

Michel Allard annonce son intention de se présenter au poste de conseiller municipal pour le secteur Sainte-Angèle de Bécancour aux élections municipales du 5 novembre prochain. 
 
Récemment retraité, M. Allard cumule 35 ans d’expérience dans le domaine de la santé dont 8 ans comme préposé aux bénéficiaires et 27 ans comme technicien ambulancier Paramédic au sein de la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie (CAM). Il a occupé plusieurs postes de gestion au sein de cette dernière tels que directeur adjoint, coordonnateur de la logistique ainsi que des salles de formations en plus d’avoir siégé plusieurs années sur le conseil d’administration. De plus, il a mis à terme plusieurs projets majeurs tels que l’implantation du CCSMCQ (-Centre de Communication Santé de la Mauricie et du Centre du Québec) ainsi que la construction de la nouvelle caserne d’ambulances, située sur le boulevard Jean XXIII en 2007.  
 
Il s’est d’ailleurs impliqué bénévolement pendant plus de 4 ans dans une chorale intitulée Le Cœur de la CAM. Cette dernière, au profit du Club des petits déjeuners de la Mauricie, avait pour mission ultime d’égayer le cœur des personnes âgées dans les résidences et foyers à travers la Mauricie et le Centre du Québec. 
 
Conjoint de Mme Suzanne Doucet depuis 33 ans, père de deux enfants et grand-père d'une petite fille, monsieur Allard s’est impliqué dès son arrivée dans la ville de Bécancour, en 1981 dans le mouvement scout ainsi que le baseball et le soccer. 
 
Je souhaite participer à la valorisation de notre municipalité, promouvoir l’amélioration constante de nos services aux citoyens ainsi que les attraits multiples de la ville de Bécancour. Finalement, je crois que mon expérience acquise au court d’une longue carrière m’aidera à mener à bien les différentes tâches et défis reliés au poste de conseiller municipal.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.