Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 janvier 2018 - 05:20

Le bonheur n'est pas une destination, mais une façon de voyager...ne l'oublie pas!

Par Jessica Brisson, Journaliste

Aujourd'hui, il devrait faire beau à l'extérieur, mais peut-être que dans ta tête, dans ton coeur, il fait noir. Tu sais, j'ai remarqué la petite larme cachée dans ton sourire. J'ai reconnu ce sourire tremblotant, tu sais pourquoi? Je porte le même. Ce sourire si lourd à porter que tes joues commencent à manquer de force pour le soutenir, je porte le même.

Tu as l'impression d'être seul à avoir ce sourire, mais non, je porte le même modèle. Ce sourire trop lourd n'est pas une édition limitée. Pour une fois, avoue que ça fait du bien de ne pas être unique.

Si parfois tu te sens vide d'émotion, si tu as l’impression que ton monde s’écroule et que tu n’arrive pas à bouger, dis toi que tu n'es pas seul. Ce vide pourtant si lourd, m'a habité aussi et revient parfois me hanter. Si ton corps te fait mal, si ta tête tourne sans arrêt, si tes muscles sont endoloris, ta mâchoire crispée et qu'à chaque respiration tu as l'impression de te préparer au plongeon de 100 mètres, je te comprends.

Si tu as le mal du pays, même dans ta ville natale, ne t'en fais pas, c'est normal. Si tu es perdu et as l'impression que le monde tourne trop vite, prend le temps de t'arrêter. J'ai moi aussi eu le mal du pays dans ma propre maison. Il n'y a pas si longtemps, j'ai emprunté le chemin de gravel que la vie a dessiné devant moi. J'ai tombé, mais je me suis aussi relevé.

Si on te dit que le temps arrange les choses, de prendre du temps pour toi ou de laisser au temps, le temps de faire son travail, mais que toi tu as perdu espoir en ce temps, c'est normal.

Si aujourd'hui je te raconte tout ça, c'est pour te dire que tu n'es pas seul à souffrir en silence et que tu n'as pas à vivre ainsi. Aujourd'hui, demain, ou quand le coeur t'en dira, pose un pied sur le chemin de gravel devant toi. Non ce n'est pas le chemin que tu t'étais imaginé pour ta vie. C'est un petit détour, c'est vrai, mais crois moi la vue est splendide de l'autre côté.

À vous qui lisez ceci, si vous reconnaissez quelqu'un qui vit dans la noirceur, tendez lui la main, et guidez cette personne tranquillement sur sa nouvelle route. Si vous ne savez pas quoi dire à cette personne, ne vous en faites pas, les mots sont bien souvent inutiles. Un geste, un sourire, un texto peut faire toute une différence.

Le bonheur n'est pas une destination, mais une façon de voyager...ne l'oublie pas!

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.