Publicité

27 mai 2020 - 10:00

Lancement le 3 juin prochain

« De nouveaux amis dans la classe » : un livre qui sensibilise à la déficience intellectuelle et l’autisme

Par Salle des nouvelles

Par l’entremise de l’humour et de la bande dessinée, le livre « De nouveaux amis dans la classe » vise à sensibiliser les enfants à la déficience intellectuelle et au trouble du spectre de l’autisme.

Destiné aux élèves du primaire, aux enseignants et aux parents, il est issu d’une étroite collaboration entre l’auteur François St-Martin, l’illustrateur Marc Bruneau et le Regroupement d’organismes en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme de la Mauricie (RODITSA). Il s’agit d’une adaptation de la trousse numérique du même nom, lancée à l’automne 2019, et destinée à être utilisée en classe par les enseignants du primaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lancement du livre prévu pour le 3 juin

Le lancement du livre, publié par les Éditions "Dans la tête", devait avoir lieu le 17 mars dernier. Comme l’ensemble des activités au Québec, celui-ci avait dû être reporté. L’événement sera finalement repris de façon virtuelle, le mercredi 3 juin, de 15 h 30 à 16 h, à l’occasion d’une diffusion en direct sur la page Facebook Dans la tête de François. Les auteurs, ainsi que Violaine Héon, coordonnatrice du RODITSA, présenteront le projet et répondront aux questions du public.

Il n’est toutefois pas nécessaire d’attendre le lancement pour se procurer le livre. Celui-ci est en vente dès maintenant sur la boutique en ligne des Éditions "Dans la tête" (www.danslatete.ca). En Mauricie, il est également disponible dans les deux librairies Poirier, ainsi qu’à la librairie l’Exèdre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.