Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Prestations liées à la pandémie: l'ARC sortira les gros bras face aux récalcitrants

durée 15h00
27 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les personnes ayant reçu des prestations liées à la pandémie de COVID-19 dont elles n'avaient pas le droit, qui continuent d'ignorer les appels et les lettres pour les en informer et qui ont vraisemblablement la capacité de payer commenceront à être informées qu'elles pourraient faire l'objet de «mesures juridiques», a annoncé l'Agence du revenu du Canada (ARC).

Dans un communiqué, l'Agence annonce qu'elle passe à «la prochaine étape» de ses mesures de recouvrement des montants versés en trop, notamment via la Prestation canadienne d’urgence (PCU), la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement (PCTCC).

Les «mises en garde juridiques» en question seront faites dès le mois de juillet. Un employé du fisc téléphonera ou écrira au particulier avant que des mesures soient prises.

«Les mesures judiciaires peuvent comprendre la saisie-arrêt des salaires ou d’autres sources de revenus, comme un compte bancaire», a précisé l'ARC dans un courriel transmis à La Presse Canadienne.

Jusqu'à présent, les récalcitrants avaient peu à craindre et utiliser les fonds à d'autres fins d'autant plus qu'aucun intérêt n'était imposé sur ces dettes.

L'agence fédérale signale que la meilleure façon d'éviter de telles mesures est de rembourser immédiatement ce qu'ils doivent. Les Canadiens à qui cela causerait «des difficultés excessives» peuvent conclure une entente de paiement «mutuellement satisfaisante, qui tient compte de leur capacité de payer».

L'ARC estime qu'il lui reste 9,53 milliards $ de prestations versées en trop à recouvrer, dont 5,4 milliards $ pour la PCU, un programme qui versait 2000 $ par mois aux Canadiens dont l'emploi avait été perdu ou réduit en raison des restrictions de santé publique.

Vu l'urgence de la situation, Ottawa versait la PCU lorsque les Canadiens déclaraient sur l'honneur qu'ils remplissaient les critères pour y avoir droit.

Michel Saba, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un motocycliste est gravement blessé après une embardée sur l'A55 à Shawinigan

La Sûreté du Québec (SQ) signale qu’un homme se trouve dans un état critique à la suite d’un accident de moto survenu dimanche en fin d’après-midi sur l'autoroute 55 à Shawinigan, en Mauricie. Les secours ont été dépêchés vers 18 h à la hauteur du kilomètre 226 en direction nord sur l'autoroute 55 au sujet d’une collision impliquant une ...

Les policiers de la Sûreté du Québec approuvent l'entente de principe

Les quelque 5800 membres de l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) se sont prononcés majoritairement en faveur de l'entente de principe survenue avec leur employeur, la Sûreté du Québec. Près de neuf membres sur 10 se sont exprimés, et 70% d'entre eux ont appuyé les modalités du nouveau contrat de travail. «Nous ...

Une saison des incendies de forêt «dans la moyenne» jusqu'à présent

Jusqu'à présent, la superficie brûlée au Canada par les feux de forêt se situe près de la moyenne annuelle et «des niveaux élevés d'activité des feux» restent «probables cet été» selon des représentants du gouvernement fédéral. Au printemps, certains indicateurs relatifs aux feux de forêt faisaient craindre le pire aux représentants du ...