Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Du 10 au 16 juin

Une opération policières nationale vise les excès de vitesse

durée 12h10
9 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les services de police du Québec tiendront une opération nationale concertée (ONC) sur les excès de vitesse du 10 au 16 juin. Les policiers et les contrôleurs routiers interviendront de façon intensive auprès des conducteurs qui contreviennent au Code de la sécurité routière, indique le communiqué des services policiers.

Avec les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec, les policiers veulent sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux risques liés à la vitesse pour l’ensemble des usagers du réseau routier. La conduite et la vitesse imprudentes seront particulièrement ciblées.

Le respect des limites de vitesse est primordial pour assurer la sécurité de tous les usagers de la route, précise-t-on. « Cela est d’autant plus important dans la situation actuelle où plusieurs citoyens sont de retour dans leur lieu de travail, la reprise des chantiers de construction qui entraînent une présence accrue de travailleurs et de signaleurs aux abords des chantiers et la présence d’usagers vulnérables, dont les piétons, les cyclistes et les motocyclistes. »

Les services policiers rappellent que la vitesse est l’une des principales causes de collisions sur la route au Québec. Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 % le nombre de collisions.

« Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne et portait sa ceinture de sécurité, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec », précise le communiqué.

Par exemple : 10 décès en moins pour une réduction de 1 km/h ; 50 décès en moins pour une réduction de 5 km/h ; 100 décès en moins pour une réduction de 10 km/h. Les données sont basées sur un total de 340 décès (bilan 2020).

L’empressement d’un conducteur de véhicule à atteindre sa destination peut amener celui-ci à commettre une ou des actions imprudentes comme effectuer des dépassements par la droite ou successifs en zigzag.

Dans son plan d’action Vitesse de sa « Stratégie de prévention en sécurité routière 2021-2025 », la SAAQ souhaite dénormaliser le petit excès de vitesse, soit de faire en sorte qu’il ne soit plus banal de rouler au-dessus des limites de vitesse permises.

La SAAQ effectue actuellement une campagne qui vise à sensibiliser les conducteurs à l’importance de respecter les limites de vitesse. Différents messages sont diffusés et d’autres le seront dans les prochaines semaines.

« Le déploiement de l’opération Vitesse se fera encore cette année sous le thème “Je ralentis. Je sauve des vies”. L’angle choisi vise à responsabiliser les conducteurs et à leur rappeler qu’ils peuvent faire une différence et contribuer à l’amélioration du bilan routier en ralentissant. Modifier son comportement est l’élément clé d’une conduite sécuritaire et chacun a le pouvoir de sauver des vies », concluent la SAAQ et les services de police.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


*** AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION ***

Avis est donné à Rémi Gagnon demeurant à Trois-Rivières de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de l'Abitibi situé au 860, 3e rue Chibougamau, Québec, G8P 1P9 dans les 30 jours afin de recevoir la demande introductive d'instance en recouvrement d'une petite créance qui y a été laissée à votre ...

Québec: détérioration en un an du bilan routier en 2022 et par rapport à 2017-2021

Le bilan annuel que dresse mardi la Sûreté du Québec (SQ) en matière de sécurité routière montre une détérioration de plusieurs données en 2022, non seulement par rapport à l’année précédente, mais aussi en comparaison avec les moyennes calculées de 2017 à 2021. Par exemple, il y a eu 266 collisions mortelles l’année dernière, alors qu’il y en a ...

La production de faux passeports vaccinaux a tenu l'UPAC occupée

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a reçu au cours de la dernière année un nombre accru de dénonciations, 795, dont environ 300 étaient en lien avec la production de faux passeports vaccinaux. Le commissaire à la lutte contre la corruption, Frédérick Gaudreau, a présenté mardi son rapport annuel de gestion 2021−2022 lors d’une conférence de ...