Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 juillet 2018 - 08:36

L'opération Longs Congés de la SQ dévoile un bilan routier en hausse

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de l’opération Longs Congés, la Sûreté du Québec (SQ) dévoile un bilan routier au terme des congés de la fête nationale du Québec et du Canada. Au total, 14 personnes ont perdu la vie dans 13 collisions, ce qui correspond à une hausse de cinq décès par rapport à la même période, l’an dernier.

 

Plusieurs opérations ont été effectuées par les policiers pour assurer la sécurité des usagers de la route au cours de ces longs congés. La capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue, ou la combinaison des deux demeure une des principales causes de collisions mortelles au Québec. Près de 200 conducteurs sur 700 points de contrôle routier ont été arrêtés à cet effet. Parmi ceux-ci, 25 se sont soumis aux épreuves de coordination des mouvements.

 

Combinées aux interventions des policiers sur la route, les campagnes de sensibilisation de la SQ visent à améliorer le bilan routier en misant sur la communication, l’éducation et la prévention. Tout au long de l’année, la SQ déploie ses actions en collaboration avec de nombreux partenaires qui ont tous à cœur d’épargner des vies.


 

Personnes décédées et blessées à la suite de collisions sur le territoire de la Sûreté du Québec – Longs congés de la Saint-Jean et de la fête du Canada

 

Année

Nombre de personnes décédées

Nombre de personnes blessées

2018

14

369

2017

9

529

2016

14

634

2015

14

660

2014

12

637


 

Les policiers recommandent aux usagers de la route de planifier leurs déplacements et de se fixer des délais réalistes afin d’arriver à destination en sécurité et en respectant les limites de vitesse. Respecter les lois en vigueur lors de ses déplacements, être courtois et accroître sa vigilance font également partie des bonnes habitudes de conduite à avoir afin de réduire les risques de collisions.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.