Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

De l’International Association for Hydrogen Energy

Le professeur Bruno G. Pollet de l’UQTR reçoit le Prix Sir William Grove

durée 18h00
7 juillet 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Le professeur Bruno G. Pollet du Département de chimie, biochimie et physique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est vu octroyer récemment le prestigieux Prix Sir William Grove de l’International Association for Hydrogen Energy (IAHE), en reconnaissance de ses accomplissements exceptionnels.

Le prix Sir William Grove est remis à une personne qui se démarque pour ses réalisations et
son leadership dans le domaine des technologies de l’hydrogène, des électrolyseurs et des piles à hydrogène.

Cumulant plus de 20 ans d’expérience dans le secteur de la recherche, le professeur Pollet a obtenu cette distinction en raison notamment de ses travaux de recherche sur de nouveaux matériaux et des systèmes qui contribuent à l’amélioration des électrolyseurs et des piles à hydrogène.

La remise officielle du prix Sir William Grove au professeur Bruno G. Pollet aura lieu au mois de mai prochain à Foshan en Chine, lors de la Conférence mondiale sur la technologie de l’hydrogène, organisée par l’IAHE.

Le chercheur de l’UQTR se verra décerner cette distinction par le professeur Hirohisa Uchida, Fellow et vice-président de l’IAHE.

Le prix obtenu par le professeur Bruno G. Pollet a été créé par l’IAHE en l’honneur de l’inventeur britannique Sir William Grove, qui fut le premier à produire de l’électricité à l’aide d’hydrogène et d’oxygène en 1839 et est considéré comme le père de la pile à hydrogène.

Rappelons qu’en raison de son expertise reconnue mondialement dans le domaine de l’hydrogène, le professeur Pollet a également été invité tout récemment à se joindre au Conseil des ingénieurs pour la transition énergétique (CEET), un organisme consultatif indépendant œuvrant auprès du Secrétaire général des Nations Unies.

Regroupant des ingénieurs et des experts en systèmes énergétiques de partout dans le monde, le CEET vise à appuyer l’Organisation des Nations Unies (ONU) dans l’atteinte de ses objectifs en matière de développement durable et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Un chercheur d’avant-garde de renommée internationale

Titulaire d’un doctorat en chimie obtenu à la Coventry University en Angleterre, le professeur Bruno G. Pollet est reconnu internationalement pour ses travaux novateurs sur les piles à hydrogène et la production d’hydrogène.

Son parcours de chercheur l’a mené du Royaume-Uni jusqu’en Norvège, en passant par le Japon et l’Afrique du Sud.

Celui-ci a acquis une solide expérience dans le domaine des matériaux énergétiques et de leur intégration dans les systèmes comme les piles à hydrogène et les électrolyseurs d’eau dédiés au transport et à des applications stationnaires.

Le scientifique a aussi géré divers programmes et projets avec des industriels européens, américains, canadiens, africains et asiatiques.

Auteur de nombreuses publications scientifiques, le professeur Pollet est membre de plusieurs organisations internationales liées notamment à l’hydrogène et la chimie.

En 2020, il a été nommé président de la Division hydrogène vert de l’Association internationale pour l’énergie hydrogène (IAHE). Il possède également une vaste expérience en enseignement et en encadrement d’étudiants.

Au cours des dernières années, Bruno G. Pollet a œuvré comme professeur titulaire en énergies renouvelables à la Norwegian University of Science and Technology (NTNU), où il dirigeait la NTNU Energy Team Hydrogen.

Depuis 2020, il était également professeur associé à l’Institut de recherche sur l’hydrogène (IRH) de l’Université du Québec à Trois-Rivières. À l’été 2021, celui-ci a obtenu le statut de professeur en chimie au Département de chimie, biochimie et physique de l’UQTR.

Bruno G. Pollet est actuellement titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur la production d’hydrogène vert, financée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada. Il assume également la direction de la Chaire Innergex sur la production d’hydrogène vert et du Laboratoire hydrogène vert de l’UQTR.

En plus de travailler au sein de l’IRH à titre de directeur adjoint du développement scientifique et des partenariats, le professeur Pollet est impliqué dans la nouvelle unité mixte de recherche de l’UQTR et de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), dédiée au développement de matériaux et de technologies avancés au service d’une économie décarbonée.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 juin 2022

Une importance subvention pour la professeure Shari Forbes

Pour améliorer l’évaluation du temps écoulé depuis la mort lors de la découverte de restes humains, la professeure Shari Forbes obtient une importante subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues au Canada. Lorsque les restes de ...

16 juin 2022

Québec va limiter la hausse de la taxe scolaire en 2022

La hausse anticipée de la taxe scolaire ne dépassera pas 3 %, en moyenne, cette année, entraînant un impact somme toute assez marginal dans le portefeuille des contribuables. Pour aider les contribuables à composer avec une inflation importante, le gouvernement Legault a choisi de fixer un plafond à la hausse «trop élevée» du compte de taxes ...

11 juin 2022

Un Gala Reconnaissance honore des élèves et des étudiants de la Mauricie

La Table régionale de l’éducation de la Mauricie (TREM) tenait hier soir pour la toute première fois son grand Gala Reconnaissance, un événement régional ayant pour objectif de reconnaître l’importance des efforts et de la persévérance pour la réussite éducative. L’événement, qui clôturait les 20 ans de la TREM, a mis en lumière 20 ...