Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Deux podiums pour la délégation étudiante de l’École d’ingénierie de l'UQTR

durée 12h09
18 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La délégation étudiante de l’École d’ingénierie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est illustrée récemment à l’occasion de la Compétition canadienne d’ingénierie (CCI), avec l’obtention d’une première place à l’épreuve de génie-conseil et d’une deuxième position dans la catégorie « réingénierie ».

La conquête de ces deux podiums constitue une performance sans précédent pour l’UQTR à cette prestigieuse compétition nationale.

Organisée par l’Université du Nouveau-Brunswick, la CCI 2022 s’est tenue en ligne du 11 au 13 mars. Les équipes gagnantes des différentes compétitions universitaires provinciales d’ingénierie s’y affrontaient dans plusieurs épreuves. Parmi les concurrents figuraient trois équipes de l’UQTR, qui avaient obtenu leur laissez-passer pour la CCI 2022 grâce à leurs excellentes performances lors de la Compétition québécoise d’ingénierie.

La première place de l’épreuve de génie-conseil de la CCI 2022 a été remportée par l’équipe de l’UQTR formée des étudiants en génie industriel, Alexis Blanchette, Justin Ferland, Matthew Fournier et Justine Tesser. Ces derniers ont proposé d’utiliser du gaz naturel renouvelable afin d’optimiser à moindre coût le système de chauffage de l’Université du Nouveau-Brunswick. Ils se sont ainsi assurés que l’Université atteigne ses objectifs économiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’UQTR s’est également démarquée avec une deuxième place à l’épreuve de réingénierie, grâce aux étudiants Antoine Jobin (génie mécanique) et Gabriel Lemire (génie industriel). Démontrant leur ingéniosité et leur savoir-faire technique, ils ont réussi à réaménager un parc à l’aide de conteneurs et de pales d’éoliennes. Ils ont aussi proposé une solution pour créer une source de carburant durable à partir de déchets de construction et de démolition.

La délégation de l’UQTR participait également à la compétition de communication scientifique. Les étudiantes en génie industriel Véronique Juteau et Chloé Samuel se sont démarquées en vulgarisant le concept de jumeau numérique de façon claire et simplifiée, offrant ainsi leur meilleure performance à vie.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 octobre 2022

Les maisons des jeunes peinent à fonctionner et réclament un meilleur financement

C’est lundi que débute la Semaine des maisons des jeunes, sous le thème des douze travaux d’Astérix. Cet imaginaire n’a pas été choisi au hasard par le Regroupement des maisons des jeunes du Québec (RMDJQ), qui espère attirer l’attention sur les difficultés auxquelles ses membres se butent. Parmi les douze travaux des maisons des jeunes, le ...

3 octobre 2022

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

24 août 2022

Études postsecondaires: l'IRIS propose la gratuité au Québec

Des chercheurs d’un institut québécois proposent au gouvernement du Québec de profiter de la hausse de ses revenus pour introduire la gratuité scolaire dans le milieu postsecondaire. Dans son étude publiée mercredi, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) prétend que l’indexation des frais de scolarité n’a plus sa place ...