Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Deux podiums pour la délégation étudiante de l’École d’ingénierie de l'UQTR

durée 12h09
18 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La délégation étudiante de l’École d’ingénierie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est illustrée récemment à l’occasion de la Compétition canadienne d’ingénierie (CCI), avec l’obtention d’une première place à l’épreuve de génie-conseil et d’une deuxième position dans la catégorie « réingénierie ».

La conquête de ces deux podiums constitue une performance sans précédent pour l’UQTR à cette prestigieuse compétition nationale.

Organisée par l’Université du Nouveau-Brunswick, la CCI 2022 s’est tenue en ligne du 11 au 13 mars. Les équipes gagnantes des différentes compétitions universitaires provinciales d’ingénierie s’y affrontaient dans plusieurs épreuves. Parmi les concurrents figuraient trois équipes de l’UQTR, qui avaient obtenu leur laissez-passer pour la CCI 2022 grâce à leurs excellentes performances lors de la Compétition québécoise d’ingénierie.

La première place de l’épreuve de génie-conseil de la CCI 2022 a été remportée par l’équipe de l’UQTR formée des étudiants en génie industriel, Alexis Blanchette, Justin Ferland, Matthew Fournier et Justine Tesser. Ces derniers ont proposé d’utiliser du gaz naturel renouvelable afin d’optimiser à moindre coût le système de chauffage de l’Université du Nouveau-Brunswick. Ils se sont ainsi assurés que l’Université atteigne ses objectifs économiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’UQTR s’est également démarquée avec une deuxième place à l’épreuve de réingénierie, grâce aux étudiants Antoine Jobin (génie mécanique) et Gabriel Lemire (génie industriel). Démontrant leur ingéniosité et leur savoir-faire technique, ils ont réussi à réaménager un parc à l’aide de conteneurs et de pales d’éoliennes. Ils ont aussi proposé une solution pour créer une source de carburant durable à partir de déchets de construction et de démolition.

La délégation de l’UQTR participait également à la compétition de communication scientifique. Les étudiantes en génie industriel Véronique Juteau et Chloé Samuel se sont démarquées en vulgarisant le concept de jumeau numérique de façon claire et simplifiée, offrant ainsi leur meilleure performance à vie.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


7 juillet 2022

Le professeur Bruno G. Pollet de l’UQTR reçoit le Prix Sir William Grove

Le professeur Bruno G. Pollet du Département de chimie, biochimie et physique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est vu octroyer récemment le prestigieux Prix Sir William Grove de l’International Association for Hydrogen Energy (IAHE), en reconnaissance de ses accomplissements exceptionnels. Le prix Sir William Grove est remis à ...

27 juin 2022

Une importance subvention pour la professeure Shari Forbes

Pour améliorer l’évaluation du temps écoulé depuis la mort lors de la découverte de restes humains, la professeure Shari Forbes obtient une importante subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues au Canada. Lorsque les restes de ...

16 juin 2022

Québec va limiter la hausse de la taxe scolaire en 2022

La hausse anticipée de la taxe scolaire ne dépassera pas 3 %, en moyenne, cette année, entraînant un impact somme toute assez marginal dans le portefeuille des contribuables. Pour aider les contribuables à composer avec une inflation importante, le gouvernement Legault a choisi de fixer un plafond à la hausse «trop élevée» du compte de taxes ...