Publicité

16 décembre 2021 - 14:00

Un nouveau microgramme de premier cycle sera offert

L’UQTR se lance dans le sport électronique

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) lance un nouveau microgramme de premier cycle en développement du sport électronique qui sera offert dès la session d’été.

L’industrie a connu une expansion fulgurante partout dans le monde au cours des dernières années et génère aujourd’hui des revenus qui se calculent en milliards de dollars.

C’est avec la collaboration de l’ex-championne du monde de jeu vidéo Stéphanie Harvey, bien connue des amateurs sous le pseudonyme missharvey, que l’UQTR a construit sa nouvelle formation.

Les enjeux éthiques, la santé et le bien-être des joueurs, l’implantation de programmes de sport électronique dans les organisations et la création d’événements seront au cœur de cette formation offerte par le Département d’études en loisir, culture et tourisme de l’université trifluvienne.

« L’industrie du sport électronique croît à une vitesse exponentielle, mais cette même industrie n’est que très peu soutenue par la recherche. Le modèle de formation de l’UQTR est unique en son genre. Ici, on ne formera pas des programmeurs de jeux vidéo, mais plutôt des individus capables d’encadrer la pratique du sport électronique et de créer des initiatives dans leur milieu », souligne Stéphanie Harvey qui agit à titre de porte-parole officielle du programme.

Formation concrète et reconnue

La formation compte 15 crédits universitaires et les étudiants qui compléteront le microprogramme recevront une accréditation d’entraîneur de niveau 1 de la part de la Fédération québécoise de sports électroniques (FQSE).

Pendant leur parcours, les étudiants pourront également participer à la mise sur pied d’un important événement de sport électronique à l’UQTR avec à la collaboration de professionnels du festival DreamHack Montréal, une référence dans le domaine.

« Encore une fois, l’UQTR innove et investit dans un domaine encore peu exploré. Aujourd’hui, je salue la vision et l’audace des membres de notre direction et du Département d’études en loisir, culture et tourisme qui se lancent dans cette aventure. Ce premier pas dans le monde du sort électronique pourrait nous mener vers une multitude d’opportunités emballantes pour la formation et la recherche dans différentes disciplines comme la psychologie, la communication sociale, les sciences de l’activité physique ou le marketing », explique le recteur Christian Blanchette.

Ce microprogramme sera offert entièrement en mode comodal, puisque les étudiants auront le choix de suivre les cours à distance ou en présentiel. Il s'adresse autant aux étudiants à temps plein qu'aux travailleurs qui désirent développer des initiatives en sport électronique dans leur milieu.

Pour être admissibles au microprogramme, les candidats doivent être titulaires d'un diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent. Plus d’informations au www.uqtr.ca/seuqtr.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.