Publicité

22 novembre 2021 - 12:00

17 étudiants des quatre coins du Québec en profitent

64 000$ en bourses pour étudier au Cégep de Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Cégep de Trois-Rivières a octroyé cet automne des bourses de mobilité interrégionale dont les sommes totalisent 64 000$ sur 3 ans.

Elles visent à donner un coup de pouce financier à des étudiants qui ont choisi de poursuivre leurs études hors de leur région, facilitant ainsi l’accessibilité aux études supérieures.

Cette année, ce sont 17 étudiantes et étudiants des quatre coins du Québec qui se sont vu attribuer cette bourse d’un montant de 3 000 $ pour les programmes pré-universitaires et 4 000$ pour les programmes techniques.

Des bourses de 3 000 $ et 4 000 $ seront à nouveau disponibles pour les personnes qui commenceront leur cheminement à l’automne 2022 au Cégep de Trois-Rivières dans l’un des neuf programmes ciblés.

Le programme s’adresse à des étudiants provenant d’autres régions que la Mauricie ou résidant à plus de 100 km du cégep. Ces deniers pourront s’inscrire au tirage dès la réception de leur acceptation dans un programme en avril 2022.

Les bourses seront octroyées en deux versements pour les programmes préuniversitaires et trois versements pour les programmes techniques.

Tous les détails se retrouvent au cegeptr.qc.ca/bourses-mobilite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.