Publicité

28 septembre 2021 - 09:41

Pour accentuer le développement des connaissances et l’amélioration des pratiques

L’UQTR lance des nouvelles chaires d’excellence en enseignement

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) met en place son Programme de chaires d’excellence en enseignement pour accentuer le développement des connaissances et l’amélioration des pratiques en éducation.

Le programme vise ultimement la création de 4 nouvelles chaires d’excellence en enseignement chaque année.

S’il vise à reconnaître et soutenir l’excellence des travaux des professeures et des professeurs de l’UQTR, ce programme répond aussi aux objectifs de former des citoyens responsables, engagés et munis de sens critique, de transformer l’enseignement et la recherche à l’ère numérique, de développer une culture de l’interdisciplinarité et de l’intersectorialité, tout en accentuant et promouvant la mobilisation et le transfert des connaissances et des expertises.

Deux chaires sont officiellement lancées en ce début d’année.

Formation à distance

Dirigée par la professeure France Lafleur du Département des sciences de l'éducation, la Chaire d’excellence en enseignement sur la formation à distance permettra à la fois d’étudier les défis reliés à l’enseignement à distance, mais aussi d’appliquer des principes qui assureront une valeur réelle à ce type de formation.

Au cours des travaux de la chaire, la professeure France Lafleur souhaite contribuer de manière significative au développement de connaissances et de pratiques en enseignement hybride et comodal, notamment en ce qui a trait aux pédagogies mobiles et flexibles.

Plusieurs objectifs de la chaire sont associés à la persévérance, à la réussite, ainsi qu’à l’évaluation et visent notamment à augmenter l’accessibilité aux études supérieures dans les régions où ce type d’enseignement est moins accessible.

« Alors que nous sommes en pleine transformation numérique et que l’évolution rapide des technologies apporte son lot de défis pour le personnel enseignant, cette chaire vise à les accompagner dans le développement de leurs compétences pédago-numériques. La formation à distance comporte des avantages indéniables comme une meilleure accessibilité aux études supérieures, mais encore faut-il s’assurer de la qualité de l’enseignement et des activités d’évaluation soutenues par la cohérence pédago-numérique. Le but de cette chaire vise à s’assurer que l’expérience de la formation à distance soit enrichissante tant pour le personnel enseignant, les personnes formatrices de milieux organisationnels, les apprenants que pour toute personne désirant accroître sa compétence numérique », explique France Lafleur.

Compétences personnelles

Intitulée Développer les compétences transversales et savoir-être des futurs professionnels de la santé, la chaire dirigée conjointement par les professeures Catherine Briand et Marie-Josée Drolet du Département d’ergothérapie entend soutenir le développement des compétences personnelles, relationnelles sociales et éthiques des étudiants des différents secteurs de la santé et des services.

Selon les chercheuses, la communication, l’ouverture d’esprit, la collaboration et l’établissement de relations égalitaires avec les patients sont des aptitudes essentielles pour favoriser l’employabilité des professionnels de la santé, mais aussi pour assurer une prestation de soins de qualité.

« Nous souhaitons mieux outiller les étudiants qui, dans le secteur de la santé et des services sociaux, doivent se préparer à intégrer un environnement de travail en perpétuel changement où la charge émotionnelle est importante. Il est donc impératif de revoir nos méthodes d’enseignement des compétences transversales et d’innover en matière de développement des compétences personnelles pour assurer des soins de qualité et des conditions de travail favorisant le bien-être des travailleurs, notamment en ce qui concerne leur santé mentale », expliquent les titulaires de la chaire.

Créneau d’excellence

Le Programme des chaires d’excellence en enseignement de l’UQTR accorde pour chaque chaire une aide financière de 25 000$ par année pour un maximum de deux ans.

S’il reconnaît les compétences exceptionnelles et le rayonnement des titulaires dans le domaine de l’éducation, ce programme vise également à satisfaire les besoins actuels et futurs du Québec en guise de formation.

« Notre programme fait suite au rapport du Scientifique en chef du Québec sur l’Université québécoise du futur, qui recommande notamment l’amélioration des pratiques éducatives dans les établissements postsecondaires et le développement de recherches pouvant y contribuer. En visant à améliorer l'offre de formation et actualiser le niveau de compétences dans des secteurs touchés par la rareté de main-d’œuvre, notre programme pourra répondre à des besoins concrets », explique le recteur Christian Blanchet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.