Publicité

26 novembre 2020 - 09:50

Le Conseil des ministres en a fait l’annonce en fin de journée

Christian Blanchette devient recteur de l’UQTR

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Christian Blanchette succédera officiellement à Daniel McMahon au poste de recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) le 1er décembre prochain.

Le Conseil des ministres en a fait l’annonce hier, en fin de journée.

Fort d’une carrière universitaire de près de 30 ans, M. Blanchette s’est principalement investi dans des mandats de gestion au cours des 20 dernières années.

Avant d’être nommé au poste de recteur de l’UQTR, il occupait les fonctions de doyen de la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal depuis 2011.

Il a également agi comme doyen associé à la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université d’Ottawa, de 2008 à 2011.

Au cours de sa carrière de professeur, M. Blanchette s’est notamment intéressé à l’environnement, lui qui est titulaire d’un doctorat en physique de l’Université York (1994).

Il s’est ensuite tourné vers les technologies de l’information, notamment l’utilisation d’Internet et des technologies destinées à l’enseignement, lui qui a entre autres été directeur fondateur du Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage de l’Université d’Ottawa.

Rappelons que M. Blanchette s’est présenté à la communauté universitaire trifluvienne en septembre dernier par vidéoconférence.

Les membres de la communauté universitaires ont pu se prononcer sur sa candidature après avoir écouté sa présentation et échangé avec lui à propos de son parcours professionnel et sa vision du développement de l’UQTR.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.