Publicité

23 août 2020 - 09:00

Des besoins dans des secteurs variés

Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy: demain, une journée carrière virtuelle

Par Salle des nouvelles

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy tiendra sa toute première journée carrière virtuelle, demain, entre 12 h et 18 h. En ce temps de pandémie, cette formule permettra aux chercheurs d’emploi de prendre connaissance des multiples opportunités professionnelles (contrats, remplacements et postes) au sein de l’organisation.

Directement en ligne, les personnes intéressées à travailler au sein de l’organisation pourront clavarder avec des agents du Service des ressources humaines. Ces derniers répondront aux questions entourant l’embauche et les perspectives d’emploi, en plus d’aider les participants à postuler ou à s’inscrire à la banque de candidatures servant à combler les emplois vacants durant la prochaine année.

Les personnes voulant déposer leur CV seront servies : plusieurs postes, contrats et remplacements sont à combler dans des secteurs variés. Le Centre de services scolaire recherche activement des secrétaires, agents de bureau, personnel en service de garde, techniciens en éducation spécialisée et  psychologues.

Aussi, plusieurs besoins sont à pourvoir en enseignement, plus précisément en musique, anglais, arts et adaptation scolaire.

Une organisation riche en expérience

Le Centre de services du Chemin-du-Roy, en plus d’avantages sociaux concurrentiels, offre un environnement de travail stimulant et facilitant la conciliation travail-famille. C’est une organisation composée de milieux éducatifs inclusifs où les valeurs de collaboration, d’engagement, d’équité, de persévérance et de respect guident ses actions.

Pour participer à l’événement, il suffit de visiter le site : https://journeecarriere.csduroy.qc.ca/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.