Publicité
23 février 2020 - 08:00

Par la Fondation Monique-Fitz-Back

Deux projets scolaires mauriciens en environnement et solidarité appuyés

Par Salle des nouvelles

La Fondation Monique-Fitz-Back a annoncé que, grâce aux dons collectés, l’édition 2019-2020 de son programme d’aide financière soutiendra 32 projets scolaires en environnement et en solidarité, impliquant directement 1 411 jeunes du préscolaire au collégial. Parmi eux, deux établissements des environs de Trois-Rivières sont concernés.

Répartis dans 13 régions administratives, ces projets porteront sur les changements climatiques, la gestion des matières résiduelles, la solidarité et le vivre-ensemble. Ils se répartiront une enveloppe totale de 21 275 $.

Tous les projets retenus ont en commun l’implication active des jeunes et un cheminement menant à des changements positifs de comportement. Les bourses octroyées varient entre 250 $ et 1 000 $ par projet.

Selon Benoît Mercille, directeur général de la Fondation Monique-Fitz-Back, « il y a dans tous les établissements scolaires du Québec des projets en or qui ne se réalisent pas, faute de financement. Nous sommes heureux de permettre la réalisation de quelques-uns de ces projets, un peu partout au Québec. Les jeunes qui y participent développent leur sensibilité sociale et environnementale et leur goût de l’engagement. De plus, ces projets ont un impact positif sur la persévérance scolaire. »

Voici les deux établissements de la Mauricie lauréats :

  • Le centre d’éducation des adultes Chemin-du-Roy à Trois-Rivières (Éducation aux adultes) a été aidé à hauteur de 500 $ pour ses "Activités pour le Jour de la Terre". Le comité EVB du centre organise une demi-journée d'activités pour souligner le Jour de la Terre, le 22 avril. À cette occasion, les élèves sont invités à participer à des ateliers sur divers sujets en lien avec l'environnement : les changements climatiques, le gaspillage alimentaire, l’achat local, le compostage, la fabrication de produits ménagers, etc. Entre deux ateliers, il y aura une pause prolongée pendant laquelle certains seront mis à contribution. Sur la place d'accueil, des élèves d'insertion sociale vendront des vêtements usagés, des élèves de francisation offriront du café équitable et des élèves du projet d'entrepreneuriat vendront des micro-pousses de leur entreprise.

 

  • L'école secondaire l’Escale à Louiseville (secondaire), aidée à hauteur de 250$ pour son projet de compost. Les élèves devront établir les besoins de la cafétéria et du personnel de l'école en matière de compostage. Par la suite, il y aura une campagne de sensibilisation auprès des élèves et du personnel. Les élèves construiront le bac de compostage sur le terrain de l'école avec du bois donné par le père de l’un des jeunes.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.