Publicité
26 janvier 2020 - 07:00

Une centaine d’étudiants répartis en sous-groupes seront soumis à un questionnaire de personnalité

Services sociaux : dernier jour ce dimanche pour un recrutement interactif avec les étudiants

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) poursuit, ce dimanche, son premier événement de recrutement interactif destiné aux étudiants et aux finissants en services sociaux.

Sur place, à travers un parcours d’évaluation interactif de deux heures, une centaine d’étudiants répartis en sous-groupes seront soumis à un questionnaire de personnalité, une entrevue de type speed dating et l’accès à une zone d’information leur permettant de discuter avec des professionnels de nombreux secteurs tels la déficience intellectuelle, le trouble du spectre de l’autisme et la déficience physique, la protection de la jeunesse, la santé mentale et le soutien à l’autonomie de la personne âgée. Finalement, les candidats seront également invités à en apprendre davantage sur notre offre de stage.

Les étudiants inscrits à l’événement sont au DEC, au BAC et à la Maîtrise. Ils proviennent de maisons d’enseignement de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Pour l’occasion, le CIUSSS MCQ convie à venir rencontrer les équipes et les étudiants sur place, ce dimanche 26 janvier, de 11h à 13h. 

Le recrutement se déroule dans les services en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme-Institut universitaire situés au 1025, rue Marguerite-Bourgeoys, à Trois-Rivières.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.